Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Loloraidoutdoor

Loloraidoutdoor

Aventures

Publié le par lolo
Publié dans : #Trails

7 juillet 2013, 5h30 du matin; après un échauffement plutôt convaincant, me voilà bien en forme sur la ligne de départ, accompagné d'une centaine de coureurs relevant le Défi de l'Xtrême Dodo Trail et ses 50km et 3500m de D+.

Le départ est donné, la nuit recouvre l'île d'un noir absolu, et c'est sur un rythme rapide que nous partons en direction de la première montée, 6km plus loin, après une partie plate et roulante qui creuse les 1ers écarts.

Je me retrouve juste derrière Cécile Cimon, qui court avec une aisance déconcertante; je tente de réguler mon allure car comme je connais le parcours, je sais qu'il faut en garder sous la pédale car ça va crapahuter fort.

Je transpire déjà beaucoup, c'est dingue, comme à chaque fois sur cette course, je sue très vite et beaucoup! Ca y est, on crapahute, je reprends quelques traileurs en marchant vite et fait connaissance avec un coureur Mauricien qui me dit qu'il suit mon bloggy (trop sympa)! Je n'arrive pas à la suivre sur les crêtes accidentées mais suis complètement conquis par le soleil qui se lève sur les montagnes mauriciennes.

1043967_647808681913731_1605705307_n.jpg

copyright Yvan Arnaud

Au 1er ravito, j'suis pas mal, je me sens bien et refais le plein de boisson. J'ai tout bu donc mon hydratation se passe pour le mieux. On enchaîne les Pitons, et au CP2, je sens des crampouilles arrivées sur les cuissos et les mollets. Tiens tiens, bizarre, car j'en ai rarement des crampes. 

7987_627800137229995_1435513633_n.jpg

copyright Gil Victoire

Direction le sommet de l'île, Piton rivière Noire, ça monte grave.... avec les mains, je suis repris par Hélène Haegel non loin du sommet et je commence à couïner sévère. Je me surprends à taper les pierres avec mes pieds, comme un manque cruel de lucidité? Et poum badaboum, encore un coup de pied, et me voilà affalé dans les arbres avec un arrêt brutal sur le coude et une bonne crampe à l'ischio! Pfff, j'arrive même pas à me relever, coincé le lolo avec une crampouille en bonus, ben bravo!

1005295_647813155246617_1073963372_n.jpg

copyright Yvan Arnaud

A partir de le descente du Piton, ça va sévèrement se compliquer, je me sens vidé de l'intérieur, crampé et en grande difficulté! Et on est qu'à la moitié du parcours, oulalala.... Je me fais régulièrement doublé, et tente à chaque fois de me relancer mais, non! Pas ou plus de jus et pas bien du tout!

Heureusement que le cadre, l'ambiance, les encouragement dynamisent mon mental pour poursuivre l'aventure jusqu'à RIVERLAND. Je croise sur un aller-retour Pascal Blanc bien en jambes qui m'encourage, allez Lolo, Forza! J'suis deg, moi qui aime bien descendre, je n'ai plus de jus, plus de jambes et donc c'est au ralentit que je me tape les descentes chahutées du trail.

2013-07-09-10.56.36-copie-1.jpg

Direction un de mes paysages préférés : La Savane avant l'ascension dantesque de la Tourelle! C'est juste à ce moment que Boris me rattrappe, on papotte, ça me fait du bien mais je ne peux pas le suivre et laisse partir le musculeux triathlète Mauricien.

DSC04786

J'ai fait le deuil d'une performance depuis un moment, j'essaye du coup de profiter du cadre, magique, en jonglant avec mes crampes et mes nausées de chaleur. Je m'arrose la tête souvent, et bois, même si un pipi très très concentré me fait bien comprendre que je suis sec comme une morille (séchée au soleil). L'ascension de la Tourelle se fait à une vitesse proche du néant, je pense alors au nom du Trail qu'organise Stéphane : "le trail des limaces", je suis une limace à Maurice... Je rampe en bavant (:-). 

C'est alors que mon amie Traileuse Mauricienne Laurence Goilot décide de me passer avec ses longues jambes et ces mollets de coq comme on dit en France. PS : Juju, t'es battu, j'ai vu des mollets plus petits que les tiens, si si , ça existe. Et dans le descente, c'est Julia Bottger qui me passe tranquillement! J'aurai vu tout le classement féminin défilé, c'est au moins ça!

L'arrivée, enfin! 8h34 de trail running pour 50km, ça c'est de la moyenne..... Content d'être accueilli par mon ami Yan sur la ligne. Direction L'OMBRE car j'ai besoin de frais et de me poser. Cuit comme un poulet (non comme un Dodo) le Lolo, pfff!

Lolo-et-Yan.jpg

Mais que s'est il passé?

- manque d'acclimatation puisqu'arrivé seulement 2 jours avant la course,

- taux d'humidité élevé avec 88% annoncé,

- hiver long chez nous en France, du coup pas encore habitué à courir longtemps sous la chaleur,

- casquette type visière qui ne m'a pas protégé du soleil sur la tête,

- partie un peu vite peut-être,

- manque d'hydratation salée,

- manque d'entraînement crapahuteux pour les guibolles,

Un mélange de tout ça surement, mais à 3 mois de LA DIAGONALE DES FOUS, un bon test de ce qu'il ne faut pas faire, et une bonne sortie longue et accidentée dans le panier! 

MAIS QUEL PIED, au niveau paysage, dépaysement, et découverte de l'île Maurice comme personne, car on passe par des domaines privés, fermés au public le reste du temps.

P1020577--2-.jpg

Un trail aérien, très très accidenté et technique, qui pourrait contenter tous les coureurs adeptent des courses Sky running, le Xtême Dodo Trail porte bien son nom : De l'Enfer au Paradis, mais le paradis se mérite, c'est sûr... Je crois que je l'ai mérité d'ailleurs :-)

GRAND MERCI à Yannick et Yan, pour m'avoir donné l'occasion de participer pour la 2ème fois à cette course hors norme, authentique, typée roots, qui plairait également à de nombreux raiders.

Place à la récupération et à la réhydratation, pour regonfler la morille séchée!!! Tiens, tiens, je sens bien une rafale de protéines / Rosé ce soir!!!

 

 

 

 

Commenter cet article

david 16/07/2013 19:38


Bravo à toi mister Lolo...Belle course en finisher....

Articles récents

Hébergé par Overblog