Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Loloraidoutdoor

Loloraidoutdoor

Aventures

Articles avec #interview anne laure mignerey catégorie

Publié le par lo
Publié dans : #interview Anne Laure Mignerey

Anne-Laure, merci tout d’abord pour m’accorder ce premier entretien sur le thème des raids et des trails extrêmes vus et vécus par vous, les femmes appartenant aux équipes élites du circuit.

 Je te propose de commencer par les présentations :

 Age : 33 ans

 

Ton lieu de vie : Méaudre

 Situation de famille : Marié

 Profession : sportive de haut niveau 

 Sports : biathlon   Surnom(s) : frizouille

 Le Raid au féminin :

Tu es « la féminine » de l’équipe les Arcs Queshua, récents 6ème du championnat du monde des raids au Canada, les gens que l’on côtoie et à qui l’on parle de nos aventures sont très souvent impressionnés par vos qualités physiques et psychologiques, qu’en penses tu ? Je pense que l’entraînement et les compétitions que j’accomplis depuis très longtemps dans le cadre du  ski de fond et du biathlon m’ont permis de développer des qualités physiques et psychologiques qui se prêtent bien à la pratique des raids.

Quels sont à ton avis les points forts de la gente féminine sur une épreuve extrême ? Peut être que les femmes ont une gestion de l’effort meilleure. Je dis ça car lors de la finale au Québec, j’ai eu des difficultés lorsque le rythme s’accélérait mais il ne me semble pas que j’ai eu de grosses baisses de régime. Peut être que les garçons peuvent accélérer mais qu’ils le paient un peu plus tard.

Plusieurs articles relèvent le fait que si l’équipe prend soin de ne pas griller la féminine sur les 24 premières heures, il n’est pas rare que celle-ci soit la plus forte sur le reste de la course ? Il y a eu des moments dans la course où l’un se sentait mieux que les autres, mais je pense aussi que quand tu es un petit peu au dessus, tes compagnons te le disent et c’est galvaniseur. Et si la féminine est mieux, les garçons le soulignent assez vite aussi car il faut avouer que les garçons (en tout cas ceux de mon équipe) sont plutôt costauds et que j’ai du mal à penser que je puisse être plus forte qu’un Rudy qu’un Bill qu’un Magnum ou qu’un Tony.

Je pense pour ma part que les femmes sont plus dures au mal de toute sorte, petits bobos, douleurs physiques, résistances, quel est ton avis ? En ce qui me concerne je ne pense pas.

Est-ce que pendant le raid, tu deviens un équipier comme tout le monde ou tu restes la féminine avec un statut privilégié? Les garçons m’aident tout le temps si ils peuvent et souvent calent le rythme de l’équipe sur mon rythme.

Si tu croises une fille motivée pour les raids, quels conseils lui donnerais tu pour progresser et atteindre le haut niveau? De se faire plaisir et de ne pas faire des entraînements trop difficiles. Je pense qu’il vaut mieux faire deux ou trois raids de préparation et ensuite cibler un objectif et arriver sur cet objectif avec beaucoup d’envie et de fraîcheur. Autrement ça vaut le coup de travailler les habiletés techniques, l’agilité en vtt en course à pied…

Comment ça se passe entre les « filles » des équipes de the Raid et que penses tu du niveau général des filles ? Pour moi c’est très important le contact avec les autres équipes et les autres féminines car c’est grâce à Dominique et Cristel Robert que je suis arrivée au raid. Et les raids sont d’autant d’occasion de rencontres et de rigolades entre copines. On essaie de se retrouver entre équipes avant ou après les raids quand on est au bout du monde afin de profiter un peu les unes des autres. Je connais bien mes copines et je sais que mentalement elles peuvent être plus fortes que moi, Physiquement avec les filles du nordique et du ski alpi on a le même profil, on aime bien le dénivelée.

Comment vois tu l’avenir des raids et trails au féminin ? Ça fait un petit moment qu’on a envie de faire une épreuve entre filles. Mais pour le moment j’ai jamais participé.

Et toi sur un trail ? Je ne sais pas, j’ai jamais essayé, pour le moment physiquement je peux pas m’aligner sur d’autres épreuves.

Il me semble qu’on voit de plus en plus d’équipes mixtes et féminines sur les raids nationaux, ce concept plait de plus en plus et attire les femmes, pourquoi? Je pense que les femmes aiment autant le sport que les hommes. J’imagine que la pratique féminine n’est pas encore à son apogée.

Comment t’entraînes tu pour les raids et quelles sont tes spécialités ? J’aime le canoë donc j’y vais dès que j’ai l’occasion. Par contre je ne roule pas assez, je ne dois pas avoir beaucoup plus de 1000kms à l’issue de la saison.

Parlons un peu de cette dernière aventure au Canada :

Pour toi, Quelle est la chose la plus importante pour qu’une équipe fonctionne ? En tout cas je pense qu’en ce qui nous concerne, on a beaucoup de plaisir à courir ensemble. On ne se voit pas forcément beaucoup entre les raids mais justement on aime ses retrouvailles. De plus j’ai énormément de respect pour mes coéquipiers et vice versa. Donc beaucoup de plaisir, pas de prises de tête et voilà.

On voit dans le reportage qu’à un moment tu as deux tendinites aux pieds ? Comment fais tu dans ces cas là ? Ben on serre les dents. C’est difficile à froid et après ça va mieux. Par contre faut pas rêver ça met du temps à guérir derrière.

As-tu une astuce, des trucs pour faire passer ces durs moments ? Oui mettre un pied devant l’autre et ne pas penser à ce qui reste à accomplir.

Durant ce raid, as-tu eu des moments ou tu sens que le mental prend le dessus sur le physique ? C’est plutôt le contraire. le mental ne sait pas de quoi est capable le physique. On se dit qu’à un moment on pourra plus avancer et bien même si ça va moins vite ça avance toujours.

Quels sont pour toi les moments les plus forts de cette aventure canadienne ? Le meilleur moment c’est la deuxième section, les 78 kms en canoë. Splendide, immersion totale dans la nature.

Et les pires ? L’avant dernière section du raid à pied ou j’avais les tendons durs comme du bois.

 

compte rendu d'Anne-Laure sur le site Nordic Aventure

 http://www.nordic-aventure.com/actus2006/page40609sept270.htm

Double carrière sportive :

Tu es également sportive de haut niveau en biathlon, Comment arrives tu à concilier ces deux activités de haut niveau ? Et quel est avis de tes entraîneurs sur cette double activité ? Le raid est une bonne préparation physique si on se donne le temps de la récupération. Je sais pas je ne leur ai jamais demandé.

Quels sont tes projets à venir ? Je ne sais pas, j’ai du mal à me projeter dans l’avenir.

Des Raids ? Des raids sûrement, mais des raids longs seulement si je n’ai que ça a préparer. Je pense pas qu’il y aura de raid long pour moi l’année prochaine.

Un petit quiz finale pour mieux te connaître :

1 film : avec Brad Pitt, Robert Redford et Kristin Scott Thomas

 

1 livre : Le petit prince ou une bande dessinée

1 pays : La Scandinavie

1 épreuve sportive : l’escrime

1 sportif : Vincent Defrasne et Vincent Vittoz

1 sportive : Karine Ruby et Sandrine Bailly

1 défi : c’est fait the raid

1 rêve non réalisé dans le domaine sportif : Championne Olympique

des sites Internet préférés : nordic-aventure.com

Merci à toi Anne-Laure (Frizouille) pour avoir pris un peu de temps pour répondre à toutes ces questions, très bonne chance pour les premières sélections malgré le manque de neige et à très bientôt, en espérant te voir sur les épreuves de coupe du monde à la télé.

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog