Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Loloraidoutdoor

Loloraidoutdoor

Aventures

Publié le par lolo
Publié dans : #Raids

Alors que je passe une excellente fin d'Année dans ma station préférée, AUTRANS, à l'Aube 2011, je reçois cette fort sympathique photo, envoyée par la Puce (Sandrine) avec un commentaire des plus adorables sur son bloggy. Alors mes 4 drôles de dames, merci beaucoup pour ce cadeau de fin d'année qui me contente à souhait.

PS : La prochaine fois, je veux être présent, privilège du Capitaine (comme Charly et ses drôles de Dames)....

photo.JPG

Cliquez sur la photo

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #entraînements

Dur dur de retrouver le froid et la neige, mais heureusement qu'à Autrans, sport et surtout convivialité font bon ménage. Après des débuts difficiles en skating (1ère sortie catastrophique), JR (boss de l'Agora Café) à la bonne idée d'organiser une sortie X Winter avec le Rudy.

2010-0992.JPG

Bien entendu, qui dit X Winter, dit zéro piste officielle, du coup, la descente dans un "pipe" spécial Rudy restera un grand moment de cette semaine Autranaise (voir trace derrière moi ci-dessous), si on y ajoute la soirée réhydratation qui a suivi.... On peut dire que cette journée de lundi fût excellente.

IMG00170-20101227-1549.jpg

Quelle bande de crétins comme dirait JR

 

Par contre mardi matin, ce matin, c'est en skating et la tête un peu dans le seau que j'ai eu mon cours "technique" avec l'ami Joseph.... Dur dur le skating, lève la tête, gainage, rapproche tes pieds, glisse, bouge ton bassin.... ppffff.... 30 bornes de technique, j'ai la tête à l'envers mais c'est sur Joseph, ça va payer.... J'te crois!

2010-0995.JPG

Avec le coach

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #Raids

Embollie pulmonaire, le verdict est tombé pour notre Eric Archambault, si mal à Abu Dhabi, qui se fait soigner aux urgences pendant 6 jours avec 2 mois de repos à suivre.... Belles pensées pour toi, Capitaine des Emirats, et à voir comment il s'est battu à Abu avec une telle maladie, pfff... même pas de mots pour décrire un tel coureur, il était grand temps d'arriver! Très bon rétablissement, au moins, tu sais ce que tu as, ...

2010 0250

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #loloraidoutdoor

Après le désert de sable, c'est le désert blanc qui me tend les bras avec une semaine de vacances en famille à AUTRANS, dans un des magnifiques gites de l'ami JR, à l'AGORA CAFE AUTREMENT. Transfert de mes bureaux et du siège social pendant 7 jours au paradis blanc. L'occasion de reprendre en douceur et en glisse par le skating, bien finir l'année pour encore mieux la débuter.

Alors au plaisir de siroter le légendaire Vin Blanc Chaud de JR en votre compagnie tous les soirs, après le skating, dans ce bar, pub typique et unique du sympathique village d'Autrans. Si vous me cherchez, vous savez où me trouver.

agora_autrement_013.jpg

http://www.agora-cafe.com/

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #Trails

Quel succès, en seulement 20 jours, les 500 dossards ont été distribués aux différents coureur qui avaient hâte de retenir leur place pour ce Tour du Lac d'Annecy nouvelle version.  Quelle razzia! http://www.annecime.org/

 

 

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #musique lolo

 

Yes!!!!

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #Raids

A peine arrivés de l'étape du Désert, nous montons dans les bus pour 2h de route direction la côte. Nous arrivons dans la nuit pour découvrir nos bateaux, et monter notre campement de nuit. Demain, normalement aura lieu la grande étape de kayak de mer avec un départ prévu à 6h30 du matin.

Sauf que, durant la nuit, la tente est sacrément chachutée, et même si nous nous levons à 4h30 du matin, il règne sur le bivouac un sentiment mitigé, on sent que le programme risque d'être chamboulé.

IMGP2631.JPG

La décision tombe assez rapidement, pas de départ aujourd'hui car le vent est trop fort. Du coup, la course n'aura lieu que mercredi et sera de ce fait réduite.

Nous passons la journée à rien faire, isolés sur cette plage, papotant, siestant,... bref, un coup d'arrêt difficile à gérer car le rythme de course en prend un sacré coup. Petite baignade dans la mer avec Baptiste, puis nous regardons l'équipe américaine de Yoga qui donne un cours à certaines équipes.

IMGP2642.JPG

Mercredi matin, départ à 5h, direction Abu Dhabi. L'étape kayak de mer se transforme en 33 km, 3 boucles de 11km dans la baie d'Abu, protégée des vagues. Départ au taquet, on accroche rapidement les 2 bateaux pour rester au contact et s'entraider. 11 CP à récupérer, à chaque fois les 4 coureurs doivent descendre du bateau pour pointer. Je ronchonne souvent car nous sommes souvent bloqués lorsqu'on veut partir des CP (n'est ce pas Baptiste...). Partis prudemment, nous gardons un rythme régulier qui nous permet de revenir sur une dizaine d'équipes. Nous terminons le parcours en bataillant avec l'équipe Suisse Wenger (3ème au général) et terminons à la 15ème place de cette section.

-loloraidoutdoor--30-.JPG

Ca y est, c'est fini. Nous terminons 20ème sur 49 équipes. Un grand bravo à toutes les équipes, aux "monstrueux" vainqueurs et à Mimi et Jacky, premiers français et 2ème impressionante équipe. Ils se donnent les moyens d'être au Top, c'est la grande classe, un grand bravo.

Reste plus qu'à participer à la cérémonie de clôture et à filer vite fait à l'aéroport pour prendre l'avion à 2h du matin.

Le plein de soleil est fait pour supporter l'hiver français qui a décidé de frapper fort cette année.

Une bien belle expérience et une très belle découverte. je n'ai pas été déçu et un grand merci à ERTIPS pour m'avoir donné la possibilité de participer à ce ABU DHABI ADVENTURE CHALLENGE.

Une équipe super sympa avec une gazelle increvable, Véro, un Sam au Top et un Eric qui a encore prouvé qu'il ne lâchait rien.

 

j - 1 an, avant la 5ème édition.... A suivre

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #Raids

Dans chaque Raid long et extrême, une étape sort fréquemment du lot pour rester gravée à jamais dans le marbre. L'étape du 3ème jour sera cette fameuse étape qu'on ne peut pas oublier et qui ressortira constamment lorsqu'on reparlera de ce raid aventure à nos proches ou entre nous.

4h du matin, les coureurs sont sous l'arche de départ, les yeux embrumés, les sacs chargés à bloc, un sentiment d'angoisse, d'excitation et de doutes nous envahit. Qu'est qui nous attend? Cette première section de 95km de Vtt est annoncée difficile car de nombreux passages se feront sur le sable, comme des congères qui envahissent les routes enneigées de nos montagnes. Mais cette fois-ci, les congères seront sableuses.

Le départ est donné, 3, 2, 1, Goooooooooo......

La route est un peu défoncée, il faut faire très attention et surtout, ne pas chuter sur des nids de poules ou autres obstacles qui envahissent notre parcours au coeur de cette nuit étoilée. Nous décidons de ne pas nous enflammer, partir prudemment pour être sur d'arriver dans un état potable à la section Désert. 

Les pelotons se forment, nous sommes en compagnie de l'équipe d'Issy Aventure pendant une cinquantaine de kilomètres. Sam mène ce peloton sur un bon rythme, personne ne pourra relayer notre Contador à nous, il est vraiment impressionnant le Sam en vélo, un vrai mulet. Puis, le sable apparaît et envahit la piste, il faut régulièrement descendre du vélo, remonter, pousser, descendre, remonter,... Ca y est, nous venons de franchir les véritables portes du désert.  Notre route serpente entre les dunes vers l'infini sableux. Le soleil s'invite à la partie et irradie les dunes, la route et les coureurs. 

736 custom 2

Voilà bien une chose que je n'avais encore jamais eu l'occasion de faire : du vélo dans le désert.... Magique.

Les équipes se détachent, nous récupérons petit à petit de nombreuses équipes éreintées par tous ces efforts et peut-être parties bien trop vite. Nous arrivons au dernier CP retrouvant 4 ou 5 équipes entrain de se ravitailler. Nous décidons d'enchaîner pour rester au contact notamment des sympathiques Néo-Calédoniens. S'ensuit une trentaine de km plus roulants, qui nous redonne du rythme, restant au contact de ces équipes. 

Puis, il apparaît, comme un mirage, sortant de nulle part, le fameux hôtel de Qasr Al Sarab, planté là, au milieu des dunes, au milieu du désert, au bout de 5h46 de vélo qu'il nous faut démonter en 30 minutes chrono, ce chrono redémarrant à l'issue de ce stop time imposé.Nous nous organisons, Sam et Eric démontent les pédales automatiques et s'occupent des vélos pendant qu'on remplit les poches à eau pour le long voyage.

IMGP2613

10h20, nous sommes dans le créneau le plus chaud de la journée, jusqu'à 16h, ce sera l'enfer. Après avoir ouvert les portes du désert en vélo, nous entrons maintenant dans le four, dans la fournaise. Et pourtant, il nous faut repartir pour la section désert à pied. 6 CP, 4 CP bonus valant 6h à choper si possible. Il est 10h20, et nous avons jusqu'au lendemain 18h pour arriver, pas une minute de plus. Nous allons donc passer quasiment 32h dans le milieu à la fois magique et hostile du "Quartier Vide", surnom du désert Rub Al Khali. Important, nous devons obligatoirement prendre 8h de repos à découper en 2 phases. Important bis : L'eau n'est fournit qu'aux CP officiels, rien au CP bonus (et ça, c'est très important).

®loloraidoutdoor (16)

Normalement, sur ces étapes, nous devrions courir sur le plat, les lacs salés et les descentes de dunes. Nous préférons assurés et préserver notre Eric en marchant dès le début de la section. Les 1ers CP sont passés, nous revenons sur le Team Lafuma, le Lapin commençant à rotir (surnom de Gilles Lelièvre, énormissime raider). Pour le moment, ça se passe plutôt bien, nous décidons de prendre 6h de repos au CP4, à 17h. Cela fait tout de même 13h qu'on est en course (depuis 4h du matin). On retrouve l'équipe de Franck Garcin à ce CP ainsi que bien d'autres équipes. Le souci est que je ne vais pas réussir à m'endormir, du coup, j'aurai reposer les jambes mais pas de repos de sommeil (trop de bruit, tension élevée,....).

®loloraidoutdoor (19)

Nous repartons à la nuit, vers 22h, en direction du bonus CP4+. Le dunes sont de plus en plus grandes et le plus important, on est en sens inverse du vent, du coup on se tape de véritables murs de sables à grimper, à pagayer dans la semoule. Ces dunes sont des montagnes pouvant faire 200m de D+, quand tu descends, tu as l'impression de descendre dans la vallée, incroyable. En direction de CP5, je ressent les symptômes du sommeil... Je m'y attendais vu mon repos raté du CP4. Je dors debout, titube, les yeux se ferment. C'est simple, je ne me rappelle quasiment pas de cette section CP4+ au CP5. Mes compagnons de route ont bien compris mon état, mais de toute manière, on doit aller au CP coûte que coûte, donc, va falloir prendre sur moi et gérer ce long moment de solitude.

®loloraidoutdoor (20)

On décide de prendre nos 2h de repos obligatoire au CP5, entassés à 4 dans la tente ripaire, en tête bêche, c'est-à-dire un dans un sens, l'autre en sens inverse, comme des sardines en quelque sorte. Et comme j'ai du bol, j'ai pour voisin à 2 cm de mon nez les pieds et chaussettes d'Eric. Anesthésié complet le lolo, je tombe raid drogui et drogué par ce shoot ma fois naturel et efficace.

Nous reprenons notre route à 6 heures du matin, décidant d'aller directement au CP6, sans aller chercher la bonus CP5+. Sam nous fait une belle trace, comme dans la neige, puis nous pointons le CP6 à 9h45, sous la chaleur qui recommence à plomber l'atmosphère. La limite horaire pour pouvoir aller au bonus CP6+ était de 10h, du coup, comme il est 9h45, on a encore la possibilité d'y aller.

Eric, nous conforte dans l'idée de tenter cette opportunité même si il n'est pas au mieux, c'est un warrior notre Eric. C'est alors que je sors les 4 lyophilisés compote vanille. Un peu d'eau dans chaque lyo, et on boit cet élixir qui nous redonne des forces morales pour affronter cette dernière grande section dunesque. A partir du CP6, nous n'aurons plus de ravitaillement en eau, et cela pour une durée de 8h, en plein cagnard. On charge les mules en eau, et c'est reparti. Je prends le relais de Sam pour tracter Eric jusqu'au CP6+.

®loloraidoutdoor (23)Nous sommes face à de véritables tsunamis, les dunes se transformes en vagues gigantesques, incroyable, c'est le CP le plus difficile à aller chercher. Le GPS au poignet, je vois notre progression, et attend que mes coéquipiers me demandent "combien il reste" pour leur dire, car notre progression dans cette immersion totale désertique est lente.

Les gourdes et poches à eau sont bouillantes : C'est comme si vous mettiez la T° de l'eau de votre robinet à 40° et que vous buvez cette eau chaude, alors que vous mourrez de soif.

Heureusement, je retrouve un stick de soupe de récupération Nutratlétic que je mets dans un bidon d'eau bouillante. Quitte à boire de l'eau chaude, autant se taper une souplette. Je fais ainsi tourner l'offrande à ma troupe qui salue en coeur cette initiative. Comme quoi, la prochaine fois, j'emmène du thé, du Yogi Tea et des soupes.

Ca y est on est au CP 6 au bout de 2h45 de ramonage pour 11km de CP à CP, à vol d'oiseaux.....

Comme je le soulignais, pas de ravitaillement au CP bonus, nous repartons donc pour les 13 derniers km de notre traversée du désert. Il ne nous reste plus que 4 heures pour rentrer au bercail.

Les dunes sont moins hautes, et le tracé plus roulant, ouf.... Ca va le faire. Le soleil brûle, transperce nos cuissards noirs, c'est fou, jamais eu cette sensation de surchauffe notamment aux endroits les plus intimes?

J'ai enfin compris pourquoi il fallait éviter le noir directement sur la peau.

®loloraidoutdoor (18)

C'est gagné, on arrive enfin au milieu de nulle part, 1h15 avant la porte horaire. J'suis séché, la caille est complètement crâmée, dorée à point. Je croise Luc, le journaliste d'Endurance Trail qui à sa tête, me fait comprendre que mon visage est marqué, les traits sont tirés, désydratée complète la Loutre.

On a bien fait d'aller chercher coûte que coûte cette option qui nous permet de conforter notre 20ème place, sinon, nous allions rétrograder de 5 ou 6 places.

Mais voilà, c'était "l'étape", la grande Bambée, une section extrême comme on les aime, mais qu'il est beau ce désert, qu'il est beau.... j'suis fan!

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #Raids

Après une petite nuitée, le départ est donné à 6h30 du matin en course à pied. Nous gérons la vitesse de croisière sur ces 6km de running. Le soleil se lève tout doucement, perçant le Jebel par un intense rayonnement. J'adore, je suis sous le charme de cette ambiance matinale dépaysante à souhait.

®loloraidoutdoor (8)Nous devons crapahuter une passe du Jebel pour redescendre vers le parc à vélos et ainsi retrouver nos montures d'aciers.

-loloraidoutdoor--7-.JPG

S'ensuit une montée sèche en vtt de 14km pour arriver au sommet du Jebel; soit 850 mètres de déniv + à se taper. Eric a l'impression de tracter quelqu'un, promis ce n'est pas moi, même si je suis derrière lui, je ne me suis pas accroché. En fait, il s'apercevra plus tard que les plaquettes de frein sont plaquées à sa roue, freinant ainsi sa progression.

Arrivés au sommet, nous enquillons par la partie Montagne, trail sur les Crêtes, descente en via cordata puis un rappel de 50 mètres pour arriver au pied du Jebel Hafeet.

IMGP2588.JPG

Une fois en bas, bien évidemment, faut le remonter par un canyon en via cordata. Nous mettrons 2 heures pour crapahuter ces 850m de D+. Et tant qu'à faire, j'en profite pour me faire une petite hypo, ce serait trop facile sinon... Heureusement, Sam me file un gel qui me remet les idées en place en 20 minutes. Les pierres sont tranchantes, abrasives, il faut vraiment faire attention à ne pas chuter ou même glisser sur ces cailloux coupants comme du verre.

Nous passons un sacré moment sur ce Jebel, la plupart d'entre nous ne pensions pas y rester aussi longtemps, de plus sous un soleil de plomb.

Nous arrivons enfin sous l'arche d'arrivée, bien calmés mais assez contents car de mémoire, nous terminons 12ème de la section montagne.®loloraidoutdoor (12)

Un Grand Merci à Adeline qui nous donne la possibilité de nous acheter un Coca juste après l'arrivée. Nous montons dans un bus qui nous emmène au départ de la prochaine section d'anthologie, 38 heures de sport, avec un enchaînement de 95km de Vtt et 120km de trail désert. Nous arrivons tard au bivouac. Il faut préparer nos vélos, nos sacs de course qui s'allourdissent car nous devrons tout emporter avec nous. En effet, nous enchaînerons les 2 sections Vtt et désert, sans pouvoir récupérer des affaires pour la section désert au changement d'activités. Du coup, nous prenons la tente, les bâtons, la bouffe pour tenir ces 38 prochaines heures. Il vaut mieux que tout soit prêt dès ce soir car le départ sera donné à 4 heures du matin, donc pas le temps demain matin pour préparer et vérifier tout le matériel... Reste plus qu'à récupérer au mieux de cette journée typée montagne, et à tenter de dormir un peu, mais le stress, et l'angoisse de cette grande étape vient chachuter notre courte nuit. Car demain, c'est THE ETAPE du RAID ABU DHABI...

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #Raids

Ca y est, je me retrouve sous l'arche de départ, tout simplement à côté du meilleur raider du monde. Richard Ussher se retourne vers moi, me tend la main et me dit : "Good race guy". Trop la classe ce type, c'est le Gourcuff du Raid aventure, beau gosse new Zélandais, très fort et en plus sympa, ppff...

_101210120722.jpg

copyright Anne-Marie Dunhill

C'est parti pour 2km de canoë au taquet, on sort 5ème avec Sam, Véro et Eric nous suivent pas très loin derrière. On enchaîne sur 3km de course à pied pour rejoindre la section natation. Eric, bridé par un souci de santé ne peut pas accélérer le rythme, nous restons avec lui sans trop le faire monter dans les tours, il prend sur lui et sent que ça va être difficile. Plouf, dans l'eau tiède pour 800m de natation à 3 pendant que Sam amène les sacs à l'arrivée de la section. A nouveau 3km de course à pieds avant de remonter sur les canoës pour 3km de rame jusqu'à une île. Nous enchaînons avec une C'O de 3km à pieds avant de revenir sur la plage de la corniche en bateau. Voilà pour la première section triathlon. Nous limitons les dégâts sur ce concept sportif très rapide, en sachant que ce n'est pas sur genre de journée que nous allions performer.

2 heures de navettes en bus pour découvrir et préparer nos Vtt à Al-Ain ( et papa, c'est comme ton prénom). Départ en peloton pour 25km sur route puis 4km de pistes avant d'arriver au pied du Jebet Hafeet. Nous partons dans le peloton de tête avec Sam et Eric, mais Véro n'a pas tenu le rythme et n'aime pas trop ces départs groupés au taquet. D'ailleurs le tractage est interdit. Nous retrouvons Véro, les différents pelotons sont partis du coup c'est du fond du classement que nous parcourons notre étape. Cerise sur le gateau, je crève sur la piste, perdant encore quelques minutes.

-loloraidoutdoor--6-.JPG

Dernière section : une course à pieds d'environ 7km pour rejoindre le 1er bivouac en grimpant sur une partie du Jebel, 2 des coureurs font une descente en rappel de 30m, les 2 autres descendent un canyon. Fin de d'étape, nous sommes pas très bien classé, c'est comme ça, demain sera un autre jour mais cette journée ne fût pas la meilleure, donc ça ne pourra être que mieux.

 

Vidéo de la 1ère journée, j'apparaît à la 40ème seconde :

http://vimeo.com/17762624

Voir les commentaires

1 2 3 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog