Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Loloraidoutdoor

Loloraidoutdoor

Aventures

Publié le par lolo
Publié dans : #musique lolo


Version inédite, les cordes accompagnant le groupe, je lui couperais bien sa mèche, mais bon....

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #interview Myriam - jacky


Myriam et Jacky, la meilleur équipe mixte du circuit, ont accepté une interview permettant de mieux les connaître, et de confirmer tout le bien que les très nombreuses équipes de raid pensent d'eux.

Tout d’abord, un petit questionnaire afin de mieux vous connaître :

 

Age : 30 pour mimi et 29 pour Jacky (dans 2 jours !!!)

Lieu de vie : FONT ROMEU (dans les Pyrénées) depuis janvier, le paradis de tt sportif !!!

Situation de famille : Concubinage

Profession : Pisteur secouriste pour Jacky et depuis janvier sans profession pour mimi

Sports : touche à tout

Surnoms : Gros lardon et Petit dindon

 

Avant de revenir sur votre début de saison spectaculaire, reprenons au début de votre aventure « RAID ». Que faisiez-vous avant de devenir l’une des meilleures équipes mixte du circuit ?

Pour Mimi : c’est assez surprenant mais j’ai commencé par sport étude danse, puis patinage artistique pour finir dans le milieu de l’aviron jusqu’à mes 20 ans. Puis je me suis lancée dans la montagne à fond avec comme objectif de faire de beaux couloirs en ski de rando été comme hiver, en participant de temps en temps à quelques trails (dont mon plus beau souvenir « Interlacs »). Pour enfin débarquer assez tardivement et par hasard dans le milieu du raid.

Jacky, j’ai fait pendant de nombreuses années du décathlon sans grand résultat, c’est qu’ensuite que j’ai été attiré par les sports d’endurance. Par contre, j’ai toujours aimé toucher à tous les sports.

 

 

Pourquoi avoir choisit le Raid multisport ?

Car justement, c’est multisport, c’est un peu "aventure" et le point le plus important, c’est par équipe.

Pour moi, j’ai rêvé petit en voyant les raids gauloises. Je trouve bien plus sympa de changer de sports, c’est moins monotone.

 

 

Cet hiver Myriam, tu as participé à de nombreuses courses X Terra avec notamment un belle 4ème place aux championnats du monde. Que retires-tu de cette expérience ? Et penses-tu récidiver sur ce circuit ?

Que du positif !!! Puis ça m’a permis de travailler mon mental car j’ai passé le cap d’oser courir et de me débrouiller seule (ce qui entre nous n’est pas encore acquis entièrement). Ben, pour la récidive, ça va dépendre un peu de notre programme de course et de ma forme, mais pourquoi pas, le seul hic c’est que je ne suis pas une championne de natation !!!

 

Lors des Mountain x Race 2008, tu as remporté de nombreuses courses de montagne individuelles, penses-tu allonger les distances et faire quelques saisons en Trail, voire ultra Trail ?

Bon là par contre, c’est sur que vous ne me verrez pas sur un ultra-trail. Et pour les trails, non plus, j’ai déjà fait une saison de trail avant que je commence le raid, mais je trouve ça pas très fun, pas très ludique et trop traumatisant pour les articulations, mais c’est un avis personnel !!!

 


Que penses tu du niveau des filles en général sur le circuit ?

Et bien, pour tout te dire, je ne suis pas trop le circuit du trail, donc pour le niveau ???  Par contre je peux te dire qu’en raid à l’international, certaines filles envoient vraiment du gros et je suis loin de me balader !!!

 

Il me semble que plus les ultras trails, raids sont longs et plus les filles passent devant les hommes (du fait de leur plus grande résistance, endurance et capacité à endurer le mal et la douleur), quel est votre avis ?

Bon là aussi, mon avis va peut-être surprendre, mais je ne suis pas trop d’accord avec toi. En fait cette remarque est valable si l’on compare une excellente fille et un gars moyen ; mais si l’on compare pour le haut niveau, je n’ai pas encore vu une fille être plus forte qu’un homme même sur des ultra-trails et raids longs. Car entre nous le jour où une fille court plus vite que Richard Ussher ou Kilian Jornet et bien appelez-moi qu’on envisage de faire une équipe avec elle !!!

 

Revenons au Raid multisport, quelles sont les courses/ concepts de courses qui vous attirent le plus ?

Pour moi ça sera les courses les plus « have fun ». En fait, les courses qui me plaisent le plus sont celles où l’on comprend la logique de l’organisateur et que les passages aventureux ou extrêmes sont justifiés. Par exemple si sur une section en vtt, on doit porter le vélo, il n’y a aucun souci si c’est pour accéder à une superbe descente, ou pour changer de vallée. Par contre si c’est juste histoire de porter le vélo pour le porter, là je trouve que c’est un manque de respect de la part de l’organisateur !!! Donc en suivant cette logique, toutes les courses m’intéressent avec un léger penchant sur les courses plus aventures et longues (car c’est plus facile !!!)

Pour moi, ce qui m’attire le plus, ce sont les passages techniques ludiques : canyon, raft, spéléo et surtout les parties d’orientation de nuit dans le « Bush » !!

 

Depuis 2/3 ans, vous êtes l’équipe mixte de référence, imbattable actuellement sur les raid de 1 ou 2 jours ? Quelles sont vos forces ? Qui oriente ?

Notre force, c’est que l’on s’est bien trouvé et que l’on prend plaisir à courir ensemble.

C’est Jacky l’orienteur et je lui fais totalement confiance.

Je n’ai pas grand-chose de plus à dire, je peux juste ajouter que notre force c’est d’être polyvalent et surtout on s’entraide en permanence.

 


Et vos faiblesses ? (s’il y en a)

J’ai le vertige, et ça c’est la galère parfois, car il faut vraiment que je le prenne sur moi.

Je n’aime pas du tout les départs et encore moins quand c’est tôt le matin.

 

Vous faites peur même aux équipes Hommes puisque vos classements scratch sont impressionnants, racontez nous, quelles têtes ils font les mecs quand vous les déposez ou vous finissez devant eux ?

Tant que l’on passe des équipes qui nous connaissent, il n’y a aucun problème, au contraire beaucoup d’encouragement par contre si par malheur on passe une équipe qui ne nous connaît pas du tout, parfois ça coince un peu et des fois il manque un peu de fairplay. A mon avis ils n’ont pas encore compris que l’on n’était pas leur adversaire direct et ils  oublient que l’on ne court pas dans leur catégorie !!!

 

Tous ces résultats n’arrivent pas par hasard, pouvez-vous nous donner votre semaine type d’entraînement ?

Pour l’entraînement, nos habitudes convergent. Jacky sera plus rigoureux et sérieux, tandis que moi, ça sera vraiment en fonction de mon humeur et du temps. En fait j’ai besoin de bien plus de récupération que Jacky car mon organisme est moins robuste. Pour le choix des activités cela sera en fonction de la météo et de l’échéance à venir.

 

Vous faites partie du Team Vibram Sport 2000 Lafuma, qu’on a vu se construire, évoluer et depuis quelques temps déjà performer au plus haut niveau mondial, comment fonctionne ce team, qui le dirige, monte les équipes, s’occupe du budget, choix de courses… et quelle est l’ambiance ?

Depuis que nous sommes arrivés dans le team le big boss est Marc Balaskovic, c’est lui qui gère et dirige l’équipe, ceci en discussion avec tous les membres du team. L’ambiance est très bonne et familiale. Pour le choix de course, c’est libre. On va sur les courses qui nous intéressent le plus.

 

Votre team est partout en même temps (Espagne, Chine,…) cela demande un sacré budget comment vous en sortez vous ?

Là, grande surprise car on pense que les raideurs nous perçoivent comme un team avec un budget extraordinaire, mais c’est loin d’être ça !!! Effectivement pour cette année nous avons un budget plus conséquent que pas mal d’équipe mais il ne faut pas oublier que nous sommes 16. Donc vous pouvez faire le calcul, ça ne fait pas beaucoup en définitive.

Donc comment on s’en sort ??? Et bien avec Jacky, on a envie de se faire plaisir au maximum en raids, donc on en met de notre poche et on espère se rembourser grâce aux primes. Et là, je peux vous dire que c’est un peu jouer à la roulette russe.

 

 

Il me semble, si je ne me trompe pas que vous formez une équipe sur les raids et dans la vie... Pas trop difficile de courir avec son compagnon (sa compagne). D‘autres équipes mixtes fonctionnent de même et apparemment ça marche bien, (Sandrine et Denis, Sandrine et Thomas Monier)… moi, ça ne marche pas par contre car je suis plus patient avec une coéquipière que mon épouse….

Non c’est le rêve….

Pour moi c’est un peu plus dur car avant je n’avais que ma personne à m’occuper et maintenant je dois m’occuper pour deux (rire), mais ça me fait tellement plaisir de pouvoir l’aider en course.

 

Passons à cette belle saison 2009, alors ??…. Quels sont les grands objectifs de cette année? Et quelles sont vos principales courses ?

A ce jour le programme est en plein remaniement, car financièrement ça coince un peu et surtout dans notre team on a du mal à faire une équipe performante sur du non stop.

Par contre, on peut vous annoncer qu’avec Sylvain Montagny, et Jarad Kohlar (un australien), on est motivé à bloc pour gagner Abu Dhabi Adventure Challenge. Donc toute notre saison sera orientée et dictée par cet objectif…


Ca vous arrive de vous reposer ?

Plus que ce que vous pouvez vous l’imaginer.

A l’heure où je t’écris, ca fait une semaine que je n’ai pas chaussé les baskets (repos après la bimbach).

 

 



Pour terminer un petit quiz :

Un plat : Boudin aux pommes, jacky, porc au chorizo de mon papa

Un livre : endurance mag !!!

Un film : les bronzés font du ski

Un CD : Pink Martini, Franky vincent

Un sportif : Richard Ussher, Bear grill

Une sportive : Paula Radclife

Un raid : patagonie expéditio race

Une course : Interlacs (en Corse) qui n’existe plus, la coast to coast

Un site internet : http://www.ranch-turini.com/

Une devise: « Have fun », « Good job guy »

Très bonne fin de saison à vous.....

CLIP DE L'EQUIPE VIBRAM SPORT 2000 LAFUMA
ICI

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #musique lolo

Belles pensées pour l'ange blond

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #loloraidoutdoor
snif










Photo : AFP

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #musique lolo

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #Raids

Le team Planète tonique sera au départ de l'étape de coupe du monde France le 31 mai prochain. Un raid extrême, exigeant et engagé. Ne pouvant pas accompagné mes potes pour cette aventure à cause d'indisponibilité. C'est donc via internet que je vais suivre Sandrine et Den's, accompagnés de Seb et Thomas des 400 teams pour une équipe Planète tonique inédite.
http://www.planetetonique.org/article-31977176.html

FORZA PLANETE TONIQUE et tout plein de courage à Carine et son TEAM YOGI TEA.
Pour suivre la course, cliquez sur le logo RAID IN FRANCE ci-dessus.

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #Raids
Chacun son tour, c'est le cas de le dire. Samedi, j'étais entrain de "visiter" les Bauges, et dimanche c'est Mélissa qui était d'attaque sur le Petit Karibou accompagnée de Marion, nos 2 assistantes de choc du Brésil qui relevaient le défi de la Féclaz, une semaine avant de remettre le couvert, toutes les 2 pour l'O bivouac.
Elles s'en sont très bien tirées les 2 équipières du team Savoie Raid Aventure puisqu'elles remportent l'épreuve en féminine.
De mon côté, je me réhydratais tranquillement du côté de la buvette, et je supportais avec les arsouilles tous ces raiders qui se retrouvaient sous un soleil de plomb (à leurs tours) au sein de ma station de skating préférée.

Félicitations à Arnaud et Fred,mes potes de Chambéry métropole (avec qui je m'entraîne entre midi et 2) pour leur belle victoire au classement scratch du Petit Karibou.

Mélissa a malheureusement chuté près de l'arrivée en Vtt, dommage!!!! Alors que l'été est presque là, tu vas avoir un sacré tatouage... une belle poche d'1/4 litre de sang... dixit le médecin aujourd'hui.

Une bonne journée de récupération ensoleillée, sauf que le soleil, ben il tape fort sur ma caboche encore.

Allez une semaine de récupération, piscine, Vtt, puis, dès lundi prochain, c'est reparti pour le Trail des Ecrins...

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #Meije et Erwan

Trop contente petite Meije de voir son parrain, actuellement en stage équipe de France Aviron à Aiguebelette. Jo (Jonathan Coeffic), fit le surprise de venir partager un barbuc avec nous et biensur avec petite Meije, trop fière d'être assise sur les genous du colosse médaillé olympique...

"C'est qui le plus costaud?" demande Lolo,
"C'est JO" répond Meije,
ppfff....

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #Trails

© photos ChristianPerrot
3h00 du matin, le réveil sonne, On prend un petit dej avec Laurent Tissot puis c'est parti, direction Cruet, village réputé pour ses caves à vin et son fameux Grand Raid 73. Je prend mon sac à dos et je m'aperçois que on camel rempli de potion magique s'est vidé dans la voiture.
Départ est donné à 5h, sous déjà 17°C. On transpire comme des boeufs sous les bois. Je suis sur un rythme qui me convient et rejoint Laurent sur la montée de Savoyarde. On arrive ensemble à la Thuile au 16ème km : pour l'instant tout va bien. Je laisse partir Laurent, direction la Galoppaz, je commence à "couiner" un peu mais je me refais dans la descente. J'arrive aux Aillons encourageant un de mes compagnons de route à ne pas abandonner (il est complet crampé). Pointé en 13ème position au 38ème km, je suis assez content de ce classement, un peu moins de mes sensations. Faut monter au Grand Colombier perché à 2000m.... Dès les premiers lacets, j'ai la tête qui tourne et surtout je me sens complètement vidé d'énergie. Un peu comme une hypo, mais pas que! Je continue mon chemin de Croix. Au Col de Cochette, Laurine m'encourage, mais je suis compètement "out of service". Je pars sur les crêtes en rampant, je n'arrive même pas à rattrapper une maman d'un certain âge, touriste pas très svelte, je décide de me poser 3 minutes pour manger tranquillement un biscuit qui a du mal à passer. Laurine me voit de loin et doit se demander ce que je fais : genre,il regarde le paysage?? Je me relève puis 50m de déniv plus haut je me pose à nouveau, en m'allongeant....
Puis qui vois-je? Sandrine (my idole) et le Den's qui redescendent du Colombier. Ils m'encouragent à fond, "allez Lolo, Allez". Je me relève et pars en direction de ce sommet que je commence à haïr. S'ensuit une descente super technique,puis un retour au Col de Cochette où les "Allez Lolo fusent". Je reprend un petit rythme de croisière dans la descente accompagné de Franck qui fait une belle course et m'encourage. J'entend les derniers encouragements de Den's et Sandrine qui auront mis l'ambiance sur cette partie de course fatale pour moi. "Allez lolo, faut allez au bout, c'est le but maintenant", "penses à quelque chose qui te fera allez au bout". Automatiquement, je lui répond que je vais finir car je veux mon "opinel finisher" pour ma taper un saucisson ...!..
Je dois laisser partir Franck au pied du Mont Pelat car à nouveau, je ne peux plus avancer... Je serre quand même les dents m'accrochant au ravito qui se trouve à son sommet au 55ème km. Syvie Négro, future vainqueur féminin me double. "Ben t'es là toi?"... Oui je suis là, mais dans ma tête je me dis surtout, oui, je suis toujours là, en course.
En fin le ravito, je m'assois exténué, je n'ai pas faim, mais je sais que je suis en manque, à ma gauche des saucisses et de la barbaque... pas possible, je coupe du coca à de l'eau pétillante, je me tape un quartier de pomme et tente de boire quelques vermicelles.. Je suis cuit et pas bien du tout. Je me dis, sois tu te relèves et tu bougnafes tes quartiers de pommes en marchant, sois, si tu restes commes ça, tu vas y rester un moment... Allez, je me met un coup de pieds aux fesses et descent en marchant jusqu'au Col.
Et encore une remontée difficile pour atteindre le Mont Charvet, je me fais à nouveau déposer par 3 types. Au sommet, je vois un des 3 allonger avec les contrôleurs me disant que son bide n'a pas tenu. Je me refais un peu en descente, reste 15km. Cette fois, c'est moi qui double 3 types, un qui a mal en descente, un autre complet cuit assis sur un banc, et le dernier vomissant à 500m de l'arrivée.
Elle est là et bien là cette ligne d'arrivée, ça y est, c'est gagné... Pas la performance de résultat biensur, mais ma perf à moi, d'avoir tenu le coup malgré à priori ce coup de chaud, comme on l'appelle..
Je visais entre 10 et 11h, je mettrais donc 12h04 arrivant à la 27ème place sur 210 au départ.
Ca c'est fait, mais alors.... C'était dur et que de longs moments de solitudes.
Encore un grand merci à Laurine, Sandrine et Denis pour leurs encouragements, et à tous ces contrôleurs de l'orga qui ont été géniaux également, aux petits soins. Grand bravo à toi Laurent, 9ème, c'est super.
Le Grand Raid 73, un très grand cru, à faire ....... et à refaire (quoique.... j'rigole).

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #Trails

Le Grand Raid 73, 73km , 5000 m de déniv +.
Lorsque je suis arrivé sur Chambéry en 2004, localement c'est la 1ère course sur laquelle je m'étais inscrit "pour visiter les Bauges". C'est là que je me suis rendu compte que ce qu'on appelle "les montagnes à vaches", et bien ça ne rigolle pas; elles grimpent sacrément ces Bauges. Par contre, il est vrai qu'elles sont magnifiquement sauvages et belles.
Du coup, en 2005, me voilà parti pour un long voyage sur la 1ère édition de ce long parcours avec 64 partants, il me semble.
Je termine 5ème en 10h50 sur un autre tracé que celui proposé depuis 2008. Je me souviens bien de cette édition et de mon long calvaire le long des coteaux de vignes de Chignin, attaqué par le soleil et crâmant comme un poulet roti.
Heureux d'être finisher d'une telle course que je considère comme difficile, je réitère l'expérience en 2006. Benoît Catala gagne cette édition (on ne l'aura jamais vu sur le parcours, parti vite comme une gazelle), et c'est accompagné de Florian racinet et Laurent Tissot que nous ferons une bonne partie du parcours tous les 3. Super souvenir et une 4ème place à la clé, en 9h52. La course sera arrêtée après le passage des 20 premiers du fait de la pluie diluvienne rendant la course limite en terme de sécurité.
Nous voilà en 2007, et quelques jours après le Raid Edhec, je tente le coup de m'aligner sur la course.... Peine perdue, je suis crampé complet au bout de 20km et doit renoncer aux Aillons.
2008 : Changement de rôle car c'est en supporter sue je viens encourager Mélissa inscrite sur la Savoyarde. Revenant du Marathon des Sables et du Raid Edhec, je fait l'impasse mais c'est avec plaisir que je vois l'arrivée de la course.

Et 2009.....

Hé bien, comme qui dirait, la suite au prochain épisode. Je vais pour la première fois faire ce nouveau parcours (à l'envers) qui apparemment est plus dur et donc plus long.
Laurent Tissot, fidèle de la course me rejoint au chalet ce soir pour une pasta et demain... sous une chaleur écrasante, les fauves seront lancés avec du beau monde au rdv.

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog