Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Loloraidoutdoor

Loloraidoutdoor

Aventures

Articles avec #interview guillaume lenormand catégorie

Publié le par lolo
Publié dans : #interview Guillaume Lenormand

Photo Ubaye 2008
Guillaume, je te remercie d'accepter ce petit échange qui tombe juste après une sacré victoire....
C'est avec un grand plaisir et grande amitié que je le fais.

CV express
date de naissance : 8 janvier 1976 à Evreux (27, dans l'Eure)
Tu vis où? Un peu de partout (sur les chantiers de boulot en déplacement) mais on peut dire la Région PACA
Ton boulot : Travaux acrobatiques (cordistes) voir photo, forage à 6m
Marié? Célibataire? Célibataire (avec une copine, d'ailleurs très douée en trail) 6ème fille, à l'UTMB

Question simple, mais obligatoire, Guillaume, après ta victoire à la CCC, comment te sens tu?
Bien, super bien Laurent, j'ai trop envie de retourner courir mais je me force à ne rien faire, je tente d'être raisonnable. Je reprend lundi 8 par un petit footing sensation.

Cette CCC, c'était un des objectifs de la saison?
l'objectif de réussir la CCC® est venu petit à petit, notamment après le marathon du Mont Blanc et encore plus après ma reco du parcours le 1er week end d'août. Je me trouvais bien courant juillet et de mieux en mieux, du coup, c'est devenu un objectif petit à petit qu'il fallait essayer de construire. J'ai fait la reconnaissance de parcours en compagnie d'une bonne bande de copains et Sébastien Talotti (2ème de la CCC® 2007), il connaissait bien le terrain et me trouvait facile, en forme. Il me voyait bien gagner mais on ne connaît pas tous les concurents, notamment certains italiens et anglais habitués des podium!. Alors je me suis aligné confiant sur cette belle épreuve, et puis je voulais réussir pour l'équipe des Chasskis Quechua, la course s'est alors construite rapidement dans les esprits

Racontes nous ta course :
C'est parti vite, très vite, peut-être trop vite. Renaud a mis un sacré tempo, il a pris les commandes. je me suis retrouvé derrière lui à 2/3 minutes en tentant de garder le contact avec un italien dans mes talons. Je savais que Renaud était capable de tenir le rythme, il fallait que je m'accroche. Arrivés à Bonati, je passe devant et prend à mon tour quelques minutes d'avance. Puis au grand Col Ferret, il me reprend et on se retrouve à nouveau tous les 2 ensemble pour cette descente infernale sur la Fouly. Je fais une belle descente où je déroule bien et fini par prendre une belle avance de 7-8 minutes à Champex le Lac. J'optimise donc cette avance pour me ravitailler convenablement en soupe et repartir avec des affaires sèches. Je repars bien remis de cet arrêt de 10 minutes très bénéfique et réussi à être bien régulier jusqu'à la fin du parcours, mon avance s'accentuera progressivement jusqu'à Chamonix.
Par contre, certains pensent que c'était facile, c'est faux : le début de course a été très dur, je sentais les prémices des premières crampes, on est vraiment parti vite, on en parlait d'ailleurs tous les deux avec Renaud. Il a fallu gérer, nous l'avons bien fait jusqu'à la Fouly.

Guillaume, concernant la nutrition, as tu une hygiène de vie spécifique? Comment t'alimentes tu en course?
Dans la vie de tous les jours, je mange normalement, mais essentiellement des salades, fruits et légumes; souvent des oeufs et du poisson, de la viande blanche et des abats. je fais un petit peu attention et donc j'évite les graisses. la charcuterie et la viande rouge en général. Je me laisse par contre tenter de temps en temps (et oui, je suis gourmand!!) par des bons petits plats ou des gateaux (que j'aime bien faire aussi).
Et j'agrémente souvent mes plats avec de la spiruline (filao) artisanale fabriquée dans le var, j'ai d'ailleurs visité le lieu de fabrication de cette algue très riche. J'aime en prendre régulièrement et je pense qu'il est bon de faire des cures.
 

Pour les courses, je prend des produits + WATT en boisson, gels, barres et compléments alimentaires en général.
Quelques jours avant les trails, je bois pas mal d'eau gazeuse. Puis pendant la course, dès les 10 premières minutes, je commence à boire ou manger par petites doses. Par contre j'alterne des moitiés de barres (goût melon, cerise,..). Je n'arrive pas à manger des barres entières, sinon, je m'en échoeur trop rapidement, du coup, l'alternance des goûts, et de simples moitiés me permettent de manger régulièrement. Même si vers la fin de course, j'avais du mal à manger, la soupe est souvent un bon compromis et fait vraiment du bien.
Sur la CCC, j'ai pris également 1 pastille de sel par heure du fait de la chaleur afin d'éviter les crampes. Photo, CCC live


Et bien ça t'a sacrément réussi, par contre ta saison a été chargée : tu étais sur le chalenge Salomon et tu termines 2ème, satisfait?
Bien sur que oui, c'est génial. Au début je ne pensais pas participer au challenge. Mais j'ai voulu participer (sur un coup de tête et sous l'influence d'un bon ami) au premier trail du challenge, au Petit Ballon d'Alsace. Ca c'est super bien passé et du coup, progressivement l'idée de tenter le challenge s'est confirmée. Je pensais faire une place dans les 5, voire le podium, alors imagine une deuxième place, c'est une vraiment une surprise et une belle récompense pour moi.

Et du coup cette 2ème place te permet de gagner un super lot :  une insription au Lybian Challenge, tu rentres dans le monde de l'Ultra? Tu vas y aller?
Et comment? C'est le top, un sacré lot. Quelle chance, fin février , de pouvoir découvrir un endroit que je ne connais pas et en plus, en pratiquant mon sport favori avec de très bons amis. Seb Chaigneau m'a déjà pris en main.Il va me parrainer et m'apporter toutes ses connaissances sur cette épreuve (Seb a remporté deux fois le Lybian). On partira peut-être ensemble puis on verra, selon la course, on fera au bout d'un moment chacun sa route. Mais oui, j'y serai même si c'est une sacré virée (190km dans les désert lybien).

Guillaume, Julien Chorrier, le vainqueur 2007 de la CCC monte sur la 3ème marche de l'UTMB®, ....., Guillaume sur l'UTMB®, c'est possible?
Sacré question, c'est tentant en effet. trop tôt pour le dire, je ne sais pas. soit je tente de confirmer ma 1ère place 2008 sur la CCC®, soit je tente de faire autre chose?. On verra selon les envies et la prochaine saison. Dans tous les cas, ce qu'à fait Julien est vraiment bien et peut donner envie..

Tu es ambassadeur Queshua, ça veut dire quoi?
Nous sommes une dizaine d'ambassadeur Queshua en France. On représente les équipements sur les trails en utilisant le matériel qu'ils nous ont délivré. Super matos technique, c'est vraiment bien car on fait également évoluer les produits et on échange beaucoup entre nous.

Parles nous un peu des filles, des ultra traileuses....
Et bien je suis très impressionné par le résultat d'Elisabeth Hawker, 14ème au scratch.. Belle performance, incroyable. Mais il y a en France des traileuses de grandes qualités et très sympathiques, comme Sandrine Béranger, Sonia Furtado, Josiane Piccolet, Irina Malejonock et d'autres..
Les filles sont impressionantes au niveau de la gestion de course. elles savent partir cool, sur la réserve. Alors que nous, on part souvent vite et on termine dans le dur ou alors on constate qu'il y a beaucoup d'abandons chez les hommes. Un garçon très sympathique et intelligent coure un peu comme les filles, très prudemment, c'est Olivier Romain. Il part sur la réserve, souvent loin et fait des 2èmes parties de course tonitruantes et très efficaces.


Seras tu sur le championnat du monde des trails à la Merell Sky Race l'été prochain?
Et bien oui car l'épreuve fait partie du challenge du Sud Est. Ce challenge est le premier sur lequel je me suis aligné à mes débuts, alors ça me dit vraiment, un petit côté nostalgique peut-être. Puis faut voir le programme de ce challenge avec 3 superbes épreuves :
le trail du Ventoux, L'Ardéchois, et la Merell... sacrément alléchant. C'est un plaisir pour moi de participer à ces trois trails parfaitement organisés.

Et les raids, ça t'intéresse?
Cette année j'ai participé à l'Hivernal du Mercantour en début de saison courant février. Mais depuis, je n'ai pas trop eu le temps ou j'étais prévenu trop tard. Sinon, j'aurai pu refaire les MXRace autour de Chamonix. Mais le programme Trail de cette année a été très chargé, j'ai donc beaucoup plus pensé à la récupération plutôt qu'à m'aligner sur des raids. Ce sera donc certainement le seul de la saison.

Et maintenant, tu récupère ou tu as prévu un programme de fin de saison?
La récupération, oui biensur, 9 jours sans avoir couru, c'est pas mal comme récupe! 
Je pars faire une course à la Réunion : la tram Train (2ème édition). J'en profite pour prendre une semaine de vacances. Je pourrai ainsi repérer le parcours du Grand Raid de la réunion. A la Sainte Victoire, Aurélien Brun, vainqueur de l'épreuve m'a demandé si je voulais échanger les lots. Avec plaisir, tu parles, une inscription et un voyage pour participer à cette course mythique, ça ne se refuse pas.
J'ai tendance à faire beaucoup de courses et c'est parti pour de l'Ultra, comme ça, je pourrais peut-être bien aborder le Lybian Challenge :
fin septembre je serai sur le trail des Aiguilles Rouges, maginfique, Grandiose et bien dur!
Le 5 Octobre, la Gap en Cimes parraînée par Vincent Delebarre. Un super parcours au-dessus de Gap et assez dur aussi, enfin des vrais trails bien sympathiques et très bien organisés.
Puis fin Octobre, la Daigonale des Fous,
Et fin décembre le Grand raid Manikou..


Pour finir Guillaume, comment t'entraines-tu?
J'ai toujours fait du sport, un peu touche à tout, mais j'ai toujours couru. J'ai la culture des Cross, des interclubs. j'ai fait de l'athlétisme (un peu toutes les épreuves), un peu de triathlon, des raids et maintenant je prend énormément de plaisirs dans les trails.

Peux tu nous décrire ta semaine type?
Dans la saison, je fais énormément de courses, du coup durant la semaine je fais quelques footing de 3/4 d'heures, 1h30, maxi 2h00. Sur ces séances je cours à mon rythme, cool, plaisir, jamais de séries. je déroule les jambes et cours sans traumatismes. Je préfère travailler l'intensité sur les courses que je cumule toute la saison. Elles me servent d'entraînement et comme ça, progressivement, j'acquiert des automatismes, du rythme. Et je peux tester grandeur nature des produits, des techniques de courses, la gestion du stress.
Je pense qu'il est préférable de participer à pas mal de courses, sans se mettre dans le rouge tout le temps. mais par contre, la semaine, il faut vraiment y aller cool. Mais après,chacun sa méthode...


Et bien très bonne chance pour la suite car je vois que ta saison est loin d'être terminée...
Merci beaucoup Guillaume, et encore un grand BRAVO...

Guillaume, un gars vraiment sympa, simple et attachant, à suivre...

spéciale dédicace, à Caroline, ma soeur qui m'a assisité avec le team + Watt, c'était la 1ère fois qu'elle venait sur un trail, un grand moment pour moi

un futur trailer, mon petit neveu

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog