Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Loloraidoutdoor

Loloraidoutdoor

Aventures

Publié le par lolo
Publié dans : #Trails

Après avoir passé une semaine paradisiaque au sein de l'hôtel La Pirogue, fallait bien que les choses sérieuses commencent : Le Xtrème Dodo Trail et ses 52km et 3500m de D+. La journée démarre parfaitement bien car je me réveille juste avant l'alarme (2h15) ce qui me permet de partager le petit déjeuner (sandwich jambon fromage) avec Eric Lacroix et Yannick. 3h00, les navettes sont prêtes à partir, sauf que j'ai oublié ma puce, du coup aller-retour à la case pour réveiller toute la smala afin de récupérer le pucette. Ca y est, j'suis chaud! C'est qu'il fait 18°C, je transpire déjà! 45 minutes de bus pour se rendre au départ situé au pied du Morne où nous sommes accueillis par toute l'équipe organisatrice enthousiaste et motivante.

396819_472296012783680_589691505_n.jpg

 J'adore cette photo, "le calme avant la tempête" copyright O.GARGNE

 DSC05734--2-.jpg

Avec Yannick juste avant le start copyright O.GARGNE

Le départ est donné sous un feu d'artifice (un vrai) et les premiers coureurs partent comme des balles (n'est-ce pas Erik?) à 16km/h de moyenne sur les 7 premiers km plats. Mois, je fais ce que je peux, je dois être à 14km/h peut-être!!! Puis c'est la montée, ben oui, et ce ne sera pas la dernière. Je n'ai pas pris de bâtons vu les sentiers et surtout la nécessité d'utiliser nos mains pour s'accrocher aux arbres, tenir les cordes d'assurage... Le jour se lève sur Maurice, je suis déjà bien transpirant du fait de l'humidité dans cette végétation dense. Une première descente technique nous emmène au PK1 où je suis annoncé 14ème. Les sensations sont bonnes, je suis super bien, pourvu que ça dure!

2012-07-21-06.07.40.jpg

Place ensuite à un enchaînement de Pitons dont notamment le Piton de la Rivière Noire, point culminant de l'île avec ses 828 mètres (sa boue, ses goyaves et ses moucherons). Et là, ben, je ne vais pas dire que ça ne va pas, mais je marque le coup! J'ai du mal entre les branchages, la boue mélangée à de la confiture de goyave, les moucherons qui viennent m'irriter la gorge (protéines) sans oublier les passages de cordes et des pentes à 30%! Je me fais reprendre par un concurrent, puis 2! Place à la grande descente dans les gorges que je gère plutôt bien. Mais avant une petite photo pour vous prouver que les points de vus étaient remarquables (On est haut n'est-ce pas? Et la pointe qu'on voit, c'est la dernière difficultée : La Tourelle):

2012-07-21-06.13.13.jpg

J'en étais donc au PK 3, on passe un gué et hop : Les supernova sont rincées! Ca me rappelle La Réunion cette histoire! Je vais à nouveau pas trop mal, et monte à mon rythme en direction de Brise Fer (Ca veut tout dire) et du PK4. En fait je pensais avoir un bon rythme mais 3/4 trailers reviennent sur moi? Bon, ben de toute manière je ne peux pas faire mieux, heureusement que nous revenons aussi sur 2/3 trailers, ça équilibre! Là, un coup de poinçon sur le dossard et place à une descente de type marches glaizeuses (genre Réunion). Il fait chaud même si la pluie de temps en temps vient me rafraîchir la caboche (le crâne). Et d'un seul coup, changement de décor : On se retrouve en Afrique, dans la Savane :

2012-07-21-08.42.51.jpg

Wow! Incroyablement beau ces couleurs, sauf que derrière, c'est l'ascension de la Tourelle avec un doucle effet Kiss cool, Une première montée droit dans le pente enchaînée à une descente et le crapahut pour passer et descendre la Tourelle. Je sens des frissons me parcourir; pas d'émotions, non, plutôt des symptômes de déshydratation et évidemment : plus rien dans les gourdasses, à sec le lolo! Pff... Tant pis, je tiens comme ça 1/2 heure avant le PK5! Je fais le plein, serre les dents : les cuisses, mollets et fessiers sont douloureux, mais reste cette Tourelle à franchir pour gagner le paradis! Oh elle va passer mais je ne peux pas marcher trop vite, suis un peu cuit quand même! Je passe la 1ère bosse, et me prend une gamelle dans la descente avant d'attaquer l'ultime ascension de la Tourelle qui surplombe Flic en Flac. Ca y est, je suis en haut (après avoir quasiment escaladé la dernière partie) et là : WOW :

2012-07-21-10.09.13.jpg

Magnifique! Et du coup, on voit d'où était le départ et les premiers pitons crapahutés (le start était derrière le Morne tout à droite). Ca fait une tirée quand même, je comprends pourquoi je commence à être bien dégondé moi. Et ça va continuer avec un désossage en règle dans la descente très technique de ce sommet pour rejoindre l'ultime PK, le 6! Là, j'suis content car j'ai doublé un trailer qui m'avait déposé dans le montée. Je ne m'attarde pas, je chope quelques raisins secs, un coca coupé à l'eau et enchaîne pour le final, les 4km de sable pour un retour au Paradis.

2012-07-19-14.00.16.jpg

Et oui on vient de tout là-bas, la Tourelle...

Et voilà, après avoir couru un petit moment avec Stéphane Giordanengo tout grimaçant et criblé de crampes le pauvre, j'arrive à la Pirogue, Paradis Mauricien après 8h15 de course! J'ai le tarif comme on dit!!!

2012-07-21-11.23.53.jpg

THE END :17ème, et très impressionné par la performance d'Erik Clavery (vainqueur de la course) et de Pascal Blanc (4ème). Un autre monde que celui de ces athlètes, des sacrés bonhommes des costauds forts... En tout cas, je crois qu'avec ce parcours, ces panoramas, le Dodo Trail est entré dans le petit monde des plus beaux spots du Trail! Bravo à nos amis Yan, Yannick, Eric pour nous avoir proposé de vivre ce Trail, de l'Enfer au Paradis... Presqu'un Raid d'ailleurs...

Ps : J'ai mal partout... Mais je sais pourquoi et c'était trop bien...

2012-07-21-14.15.09.jpg

http://www.dodo-trail.com/fr

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog