Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Loloraidoutdoor

Loloraidoutdoor

Aventures swimrun ultra trail Norseman ötillö marathon des sables Outdoor sport outdoor triathon

Articles avec #test materiel catégorie

Publié le par lolo
Publié dans : #test matériel

Le mois de Février exceptionnel que nous vivons me donne l'occasion d'utiliser 2 textiles X-Bionic que ce soit en ski de fond ou en vélo de course car je trouve des similitudes entre ces 2 activités sportives.

En effet, dans les 2 cas, nous avons chaud en monté et froid en descente du fait de la température extérieure et de la vitesse de déplacement. Sportifs que nous sommes, nous aimons trouver des tenues légères et efficaces, confortables mais techniques. Sous des Températures de 0°C à -10°C, j'utilise donc en ski de fond cette première couche "ENERGY ACCUMULATOR" de X-Bionic :

2010-1095.JPG

Un seconde peau en quelque sorte, très moulante, mais on l'oublie très vite. Le col montant est idéal pour la saison froide protégeant ainsi le cou. Le système 3D situé au niveau du thorax permet de rafraîchir quand on a chaud sans risque de refroidissement. L'humidité est absorbée ce qui fait que dans les descentes, on n'a pas du tout la sensation de froid, que ce soit en ski nordique ou en vélo. Un première couche vraiment idéale dans des conditions froides voire fraiches pour le vélo de course.

Sur cette première couche, je porte la Wind Jacket, révolution totale du textile technique :

2010-1055.JPG

En effet, complètement imperméable devant, la veste est par contre très aérée et respirante par le dos. Le système 3D-Bionic Sphère dans le dos garantit une ventilation efficace avec une évacuation rapide de l'humidité. En l'absence de transpiration, les cavités d'air placées dans la structure en vagues isolent du froid.

Avec la vitesse, et après avoir transpiré, l'idéale est de ne pas prendre froid dans les descentes et d'être protégé "par devant" des intempéries, ou même de la froideur. Du coup, cette veste est impeccable : l'imperméabilité de face protège, notamment avec un sous-vêtement adapté, la régulalation de la Température du corps se faisant par le dos. Exceptionnel, technique, rien à dire, je suis bluffé par cette régulation de la température interne.

Son poids : 265 grammes

Avec le printemps, et la douceur, l'idéale sera de passer à la Wind Jacket coupée, pour avoir les brais à l'air.

2010-1107.JPG

Sur mes 2 dernières sorties de vélo de route, j'ai donc utilisé la même tenue. La température extérieur était de 8°C mais dans les passages à l'ombre, elle chutait vite de 5°C à 10°C notamment vers 1000m d'altitude et la sensation de fraicheur dans les descentes étaient bien présente. Mais rien au niveau du corps, du cou, du dos, au contraire, une très bonne sensation générale et la sensation que ma température sous les textiles était régulée selon l'activité (montée, descente, soleil, ombre).

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #test matériel

J'avais testé le Nigari, algue très riche en chlorure de magnésium, sous les conseils de ma fée Osthéopathe pour me sortir d'une grippe carabinée en 2009 au retour du raid XPD Portugal. Supris et bluffé par le résultat, j'ai continué à me faire des petites cures de temps à autres, en période de fatigue.

Depuis ce milieu de semaine, j'étais à plat, fatigué et courbaturé notamment depuis mercredi avec un état qui s'est empiré vendredi et samedi. 4 jours sans sport, et un état grippal (pas la vraie grippe je pense) avéré (courbatures, mal à la tête).

Du coup, j'ai retrouvé mes cristaux couleur quartz blanc, pour tenter de requinquer la bête. Et je dois avouer qu'à nouveau, en ce dimanche, je ressens un net mieux lié aussi peut-être à la guérison, mais je sens que je reprends le dessus sur mon état grippal, un réel mieux, sincèrement.

Nigari.jpg

Alors pour 3 euros, parfois, ça vaut le coup d'essayer... Bon ok, vous ne serez pas charmé par le goût, mais.... parfois, faut savoir ce qu'on veut!

 

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #test matériel

Adiaril sert à la base à requinquer les bébés complètement déshydratés par les diarrhées. Lors de mon dernier Marathon des Sables, à la fin de la fameuse et mythique étape longue, j'était complet "out" à l'arrivée et déshydraté, à la limite de la perfusion. C'est alors que le doc m'a proposé de prendre 2/3 sachets d'Adiaril dans un peu d'eau, de le siroter tout de suite et passer la nuit (en le mélangeant avec du sucre). Le lendemain, j'étais loin d'être au top mais je m'étais quand même refait la cerise.

marathon-des-sables-copie-1.jpg

Du coup sous de fortes chaleurs, je mets un peu d'Adiaril dans la poche à eau ou le bidon. Il me semble que cela permet de ne pas trop éliminer de sels minéraux et du coup de continuer à fixer et garder l'eau. Evidemment, il ne faut pas en abuser, mais un sachet ou deux sur des trails ou raids longs me paraît être une bonne idée. Cela permet également d'alterner avec nos boissons énergétiques et ainsi ne pas saturer (du moins pas trop vite). Je ne le mélange pas aux boissons spécifiques, si je prends un sachet, c'est seul avec de l'eau coupée avec du sucre. A Abu Dhabi, lors de la section désert sous 40°C, sur 2 CP, je mettais un sachet dans un bidon qu'on faisait tourner dans le team, chacun pouvant ainsi boire quelques gorgées. Il faut évidemment que les Températures soient hautes et que l'exposition sportive au soleil dure longtemps, mais l'effet positif n'est pas négligeable. A tester lors d'entraînements et surtout ne pas en abuser, il doit être utiliser vraiment sous des conditions climatiques chaudes extrêmes ou si vous êtes victimes de diarrhées ou vomissements (comme les bébés).

Contre-indications

Adiaril ne doit pas être utilisé dans les cas d'anurie et d'insuffisance rénale.

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #test matériel

Avec les premières neiges et les premiers froids, et bien j'ai eu mal à la gorge, ça n'a pas raté. Du coup, dès que j'ai la gorge prise ou le nez bouché (et parfois la toux), je vais dans le jardin couper quelques branches de thym que je fais infuser avec d'autres tisanes. Et du coup, je sens les bienfaits très vite de cette plante qui pousse partout (même en Savoie, c'est peu dire).

Les bienfaits du thym :

L'huile essentielle du thym est concentrée en phénol, notamment le thymol. Ce sont de puissants antiseptiques. Efficaces sur le mal de gorge, les aphtes, la gingivite et la mauvaise haleine, elles sont aussi reconnues actives sur la destruction des virus et des bactéries de l'atmosphère ainsi que des maladies infectieuses. En infusion, le thym apaise ainsi les maladies des voies respiratoires : bronchite, rhume, grippe et asthme trouvent un rapide soulagement dès les premières gorgées.

Le thym possède par ailleurs des vertus apéritives mais, surtout, il favorise la digestion, aide à absorber les aliments contenant beaucoup de fer et à lutter contre les problèmes intestinaux. Connu par les Grecs pour son effet stimulant, il a effectivement un pouvoir contre la fatigue et l'anémie, et il favorise la circulation sanguine. Dans ce cas, c'est en friction que son huile est la plus bénéfique.
En friction encore, le thym soulage également les douleurs d'origines rhumatismales et possède un véritable pouvoir antispasmodique. Des massages sur les zones concernées dénouent les tensions et apaisent les contractures musculaires. Pour finir, vous pouvez aussi l'utiliser comme produit de beauté tonique. Son eau resserre les pores de la peau, son infusion revitalise le cuir chevelu et son huile tonifie le corps.

Alors?? Convaincus? Moi OUI, et après les fêtes, une bonne cure pour digérer.

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #test matériel

Je profite d'une courte période de récupération pour préparer mes nouvelles chaussures que je viens de prendre chez ACTIVASPORT. Je suis reparti sur le même modèle, les Trabucco d'Asics mais en pointure 45 cette fois-ce pour le désert. D'habitude, je prend 1,5 pointure de plus que ma pointure ville pour courir les trails, mais là, pour les Emirats et notamment la section de 120km de traversée du désert, je prends 2 pointure de plus (sous 35°C).

aout-2010 0968

C'est donc pour le moment une petite période de collage de la bande velcro tout autour de la semelle que je renforcerai à coup d'agrafeuse de bricolage demain question d'assurer la tenue de cette bande. Puis je viendrai fixer les guêtres Raidlight tout autour de la chaussure afin d'assurer aucun passage du fin sable d'Abu Dhabi.

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #test matériel

L'automne est bien là, voire limite l'hiver ce qui me donne l'occasion de tester le collant running de X-Bionic. Moulant, très moulant même comme la plupart des textiles X-Bionic, il a l'avantage de gainer et de compresser légèrement les mollets et les cuisses. Cette compression bien dosée permet de réduire les vibrations musculaires et stimule la circulation sanguine. L'autre spécificité est le tissage "spécial" au niveau des genous qui permet au textile de ne pas se déformer comme la plupart des likras et protège également cette articulation du froid.

J'en parlais à midi à mon compagnon d'entraînement Fred, je me trouve très bien gainé, une sensation très agréable de se sentir soutenu, compressé sans trop serrer et étouffer les muscles. Je suis sincèrement convaincu de la qualité de ce produit. Une révolution textile et un produit doté de nombreuses innovations techniques. A essayer de toute urgence mais alors après, difficile de s'en passer.

BLA.jpgEn portant ce collant, pas besoin de porter de chaussettes de compression ou de compresses cuisses. Il se suffit à lui-même, impec! De plus, il remonte haut à la taille et recouvre ainsi bien le bas du dos. Aucune sensation de froid, au contraire, la température du corps est maintenue sans l'augmenter ni la descendre heureusement.

A noter : Les tenues X-Bionic sont tissées et donc fabriquées en Italie : le prix du produit n'est pas des moindre certes, mais si vous avez l'occasion de regarder de près le tissage et la qualité de cet équipement, et vu que le produit n'est pas fabriqué en Chine, cela explique pas mal de choses...

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #test matériel

Pas très bricoleur le Lolo, c'est vrai. En plus je n'y connais rien en voiture, j'assume et d'ailleurs, ce n'est pas moi qui les achète et qui les répare.... J'assume toujours! Par contre je suis reponsable du pôle Machine à laver, et oui, ça le fait, non? Alors? Comment doit-on laver les textiles techniques?

 

Déjà, lire la notice mais si il y a des doutes, voilà les conditions générales de lavage, notamment pour toute la gamme des tenues X-Bionic :

  - 30°C max - pas d'assouplissant, jamais, ça bouche les pores respirants  - pas d'agent blanchissant - pas de lessive 1er prix (agents trops agressifs) - pas de repassage, sinon, c'est sur qu'il sera aéré votre textile mais avec un gros trou  - pas de sèche linge - pas de nettoyage à sec
727_blonde003bis-copie-1.jpg

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #test matériel

La préparation à l'UTMB s'affine, et c'est l'occasion rêvée de tester à nouveau les HOKA dans une pointure qui me convient mieux. Dans le cadre de ma participation au développement de cette chaussure révolutionnaire, Xtoff me donne l'occasion de tester 4 chaussures différentes afin d'étudier les différentes usures et sensations. Je retrouve donc mes chaussures montées "sur airbag", l'objectif étant de les secouer un maximum (j'aime).

aout-2010-0627.JPG

1ère sortie pas plus tard qu'hier sur 3 heures de footing en compagnie d'Arnaud Mantoux. Terrain typé goudron, puis herbe mouillée, rocher mouillé et boue. Je retrouve de très bonnes sensations grâce à cet amorti exceptionnel. Bilan, pas du tout mal aux genoux, au dos et pas de séquelles musculaires. Aucune ampoule!

Très bon grip sur herbe mouillée et rocher mouillé. Un peu plus de souci sur un terrain recouvert d'une épaisse couche de boue, le cramponage étant enseveli par la bouillasse. Je reste persuadé que cette chaussure est une pantoufle très confortable pour les trails longs et Ultras. Bien évidemment, je vais continuer la rafale de test aux Karellis durant la prochaine semaine avant de m'accompagner autour du Toit de l'Europe dans 15 jours.

Lire également :

http://unpieddevantlautre.fr/2010/08/06/yesss-elles-sont-arrivees/

d'Arnaud Cole

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #test matériel

Mes dernières Trabuco ayant trépassé au Maxi Trail Orientation des Karellis, je suis reparti sur la même marque, couleur cette fois-ci abeille, d'ailleurs les membres du team de raid multisport Ertips pourraient utiliser cette chaussure qui irait fort bien avec leurs tenues de guêpes.

MAI-2010-0520.JPG

Cette chaussure est idéale pour les trails et Ultras Trails du fait de son bon amorti (la voûte plantaire est soutenue par le système DuoMax), de sa solidité et de son confort. Un pare-pierres, intégré sur l'avant du pieds, permet de shouter quelques cailloux sans se fracasser le pied (ce qui arrive fréquemment avec la fatigue). Le maillage est très aéré ce qui permet au pied de bien respirer. La chaussure est solide, robuste, impeccable pour le long. Il me semble que la semelle est une peu plus haute au niveau du talon d'achile. D'ailleurs, une mousse de mémoire de forme procure au talon un maintien personnalisé et inédit pour un confort sur mesure du talon d’Achille.

A noter également un bon grip (une bonne accroche de la semelle) : Mélange de caoutchouc, de cuir pleine fleur et d’écorce de grains de riz pour une accroche étonnante sur sol sec et humide. 

J'ai le sentiment que ce modèle pourra durer dans le temps un peu plus longtemps que certains modèles d'autres marques. A suivre donc, mais au vu des premières sorties, je suis très satisfait par mes premières sensations que ce soit sur chemin, sentiers crapahuteux et même route.

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #test matériel

Et bien après deux tentatives plutôt réussies, je crois que je vais rester sur une bonne pizza. 1ère expérience l'année dernière avant les 80 km de l'Annécime et récidive cette année aux Karellis, avec à la clé 2 bons résultats. Du coup, je me dis que ce plat, certes pas très léger, recense certainement tous les ingrédients nécessaire à ces courses longues. Et si je me rappelle bien, il me semble bien que Martine Volay est également une adepte de cette pratique, tout comme Simone Kayser.

MAI-2010-0453.JPG

Martin, Julien et Joseph : Adeptes également de la Pizza Party

Alors! Il n'y a pas de mal à se faire du bien, non? Et puis au moins, le matin, on est calé, on ne risque pas l'hypo de suite...

pizza1.jpg

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog