Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Loloraidoutdoor

Loloraidoutdoor

Aventures swimrun ultra trail Norseman ötillö marathon des sables Outdoor sport outdoor triathon

Articles avec #test materiel catégorie

Publié le par lolo
Publié dans : #test matériel

Et si on utilisait une boisson de récupération pendant l'effort et pas spécialement après celui-ci? 


C'est chose faite lors de la Diagonale des Fous avec la boisson de récupération goût légume de Nutratlétic. Pourquoi? Parce que j'ai été convaincu par Fly Flo (Racinet) qui a testé ce protocole lors de la CCC (5ème s'il vous plait) tout comme Viriginie (Govignon) sur le même parcours (1ère!).

Sébastien Peltier, le spécialiste créateur de ces potions magiques m'en avait parlé : Je devais commencer la course avec de la boisson d'effort, Nutraperf, et au bout de 3 heures, passer sur la boisson de récupération et ensuite alterner...

20111124143004952_0001.jpg

1/ Ca évite de saturer en goût : Sa saveur naturelle légumes permet de passer à un goût salé qui permet d'éviter les écoeurements.

3/ La boisson permet de se réhydrater, de compenser au mieux les pertes en minéraux.

4/ La boisson de récupération est riche en protéine végétale et du coup cela stimule la reconstruction des protéines musculaires, là c'est un des points fort de son utilisation en course.

5/ Sa composition permet de palier au manque d'assimilation digestive des aliments en "durs" et donc d'éviter de manger trop au ravitaillement, voire pour certains de ne rien manger du tout sur la CCC par exemple (cas de Florian).

 

Pour les ultras et les raids longs, cette boisson est donc idéale. Par exemple, je l'avais emmené dans le désert de l'Abu Dhabi Adventure Challenge; l'eau était bouillante, nous êtions complet déshydratés, du coup, j'avais balancé des sticks dans une bouteillequ'on s'était partagé tous les 4. Quitte à boire de l'eau chaude, autant lui donné un goût, et une soupe c'est parfait!

 

Il me semble qu'à un raid in France, Manue Zanders avait mélangé la soupe à de la semoule ou vermicelles, pas bête!!!

27-08-11-Podium-CCC-2011-001--11---2-.jpg

Sur la Diagonale, j'avais emporté quelques sticks et je profitais des soupes proposées aux ravitos pour ajouter un peu de produit qui mélangé à cette base de soupe, lui donnait une goût délicieux. D'ailleurs, pour le prochain raid en Argentine, je pense mélanger quelques dosettes à des cubes knorr des poses.

Il faut savoir que ces boissons peuvent se boire aussi bien chaudes que froides (ou tièdes).

 

Alors si comme moi, au bout d'un moment, la nourriture a du mal à passer, cette soupette vous sauvera la mise, et pourra palier au mieux à ces problèmes digestifs. Du coup, on l'utilise pour récupérer musculairement mais pendant l'activité, notamment lors d'efforts endurants et longs (à partir de trails ou raids>6h.

 

http://www.nutratletic.com/stick-boisson-de-recuperation-proteines-nutrarecup.html

 

A savoir que ce genre de boisson de récupération est généralement à prendre juste après un effort, dans les 20 à 30 minutes qui suivent l'activité pour un meilleur effet!

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #test matériel

On les veut "légers", oui mais aussi "solides", et "efficaces"... Bref, on veut le top avec tous les avantages et si possible pas chers! Et bien grâce à Emmanuel Barbier, le lynx du Verneil, prénommé également le baron, c'est possible, sauf qu'ils ne sont pas pliables.

 

Alors comment faire?

Prendre des tubes carbonne de cerf volant de 10mm de diamètre extérieur et 8mm intérieur. A noter que Manu a eu ces informations par Yvon Scrémin du Caf DSA.

 

Prendre un tuyau d'air comprimé de diamètre interne de 10mm, le couper sur toute sa longueur pour pouvoir être encollé :

aout-2011-5661.JPGEncollez le tuyau et tube avec de la colle néoprenne en laissant environ 3cm de débord de tube en haut (après avoir passé un coup de papier de verre). Tenez le tuyau bien serré avec du scotch :

aout-2011-5662.JPGAprès avoir retiré le scotch de maintien, scotchez tout le tuyau avec du double-face, puis entourez le de guidoline de vélo arrêté en haut et en bas par du scotch très costaud :

aout-2011-5663.JPGPrenez une sangle de sac à dos percée à diamètre 10mm, glissez là jusqu'à la poignée, puis collez. Mettre du scotch costaud pour boucher le haut du tube.

 

Achetez des pointes carbures de ski roues de diamètre 10mm intérieur, à positionner dans le bon sens (pointe oblique) à coller à l'araldite pour pouvoir être changées. Bien meilleur adhérence que les pointes normales mais ils faut bien les positionner par rapport à la dragonne.

Avec des pointes type rondes, pas de problèmes de positionnement par rapport à la dragonne :

aout-2011-5667.JPG

Plus qu'à régler la bonne hauteur, et voilà les bêtes de courses hyper light (on peut encore gagner du poids sur la sangle) :

aout-2011-5668.JPGET COMBIEN CA COUTE :

 

Sans le coût du port, il faut compter 12,50€ par longueur de 2m, soit 25€ pour la paire de tube (possibilité de négocier des longueurs de 1,5m pour les commandes groupées).

Guidoline : 10€

Pointes carbure : Entre 8 et 12€ selon le type de pointes. (Pointes ski roues chez Montaz à La Ravoire (73))

Entre les tubes, les pointes on arrive à plus ou moins 35€ et pour ceux qui ont un garage bien rempli, c'est récupe et bricolage (autant vous dire que ce n'est pas mon cas).

 

Du coup, pour ma part j'ai délégué à Manu la fabrication de mes ultra light bâtons.... Mais vous, vous êtes des bricoleurs!! En tout cas grand merci Manu et Yvon pour vos explications sur cette technique de fabrication. A vous de jouer!!

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #test matériel

Le technique Mélissa :

Comme quoi un Buff ça sert à tout!!! Mélissa l'a utilisé pour positionner la montre sur son oreille lors des pauses siestes à La Réunion pendant la Diagonale. Bonne idée pour les micros siestes en Raid ou lors d'Ultras!!! Faut pas oublier de mettre le réveil quand même!!

aout-2011-2070.JPG

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #test matériel

Il est vrai que depuis que j'ai ces 2 bidons CAMELBAK, je n'utilise plus qu'eux. Pourquoi?

Parce que j'en avais assez d'avoir des bidons qui se mettaient à fuir, aspergeant soit mes chaussures de vélos à chaque bosse, soit le sac à dos avec en bonus, du produit énergétique sucré et collant à souhait.

003-copie-1.jpgAlors qu'est ce qu'elle a de spécial ma gourdasse?

- Elle est transparente : du coup on voit ce qu'il reste à siroter,

- Elle a une prise de main, ce qui évite de la faire tomber,

- Elle contient 0,610 litre ce qui est impeccable car > 0,5l

Mais surtout, c'est son bouchon qui rend le bidon étanche, et qui permet de fermer, ou ouvrir l'arrivée de l'élixir, et de régler finement le débit. Fallait y penser!!!!

 

Si vous l'essayez, vous l'adopterez à coup sur!

001.jpg

 

L'occasion m'était donnée ce matin de tester à nouveau les gourdasses lors d'une grimpette au col de Champlaurent, 3 heures de vélos sous l'été indien, TOP!!!! Je les avais également testées la veille lors de la sortie course à pied : pas une goutte de boisson Nutratlétic dans le sac, le long de mon dos ou sur les fesses.. Embarquement immédiat de la gourdasse dans l'avion... comme les adidas.

002.jpg

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #test matériel

Après plusieurs tests de la chaussure Hoka, je dois me résoudre à laisser tomber à cause notamment de mon pied droit, trop pronateur. De coup, alors que je retournais à mes premiers choix, la trabuco d'Asics, je tentais l'expérience de la trabuco14. Et bien je dois avouer que j'ai été déçu, ne retrouvant pas les sensations de la trabuco 13. Je trouve que la chaussure est trop large de pied, et du coup, le maintien moins bon! Dommage! 

Mélissa revient à la maison avec les adidas Supernova Riot, elle n'en dit que du bien et est une adepte de la marque depuis ses tests "Endurance Mag". 

013.jpgDu coup je me laisse tenter, j'essaye. Mes pieds épousent tout de suite la basket, ils sont bien calés, droits, stables, une très bonne sensation de confort et à priori, pas de risque d'effondrement côté interne. je suis séduit et pars avec les petits joyaux. J'enchaîne 4 entraînements sur tous les terrains, notamment des surfaces humides (hebre, terre, rocaille). Je suis bluffé! La semelle continental fait de merveilles, l'amorti est très correcte, et mon pied est très bien maintenu. Je me sens en sécurité, je suis convaincu, très bon choix ma loutre, elles sont beaucoup de chance puisqu'elles partent en voyage dans 9 jours, à la Réunion, elles l'ont mérité, très belle découverte, à suivre.... Certainement la meilleur chaussure Trail du moment.

D'autres avis :

http://www.jogging-plus.com/equipement-course-a-pied/chaussures-de-running/adidas-supernova-riot-3-meilleure-chaussure-trail/

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #test matériel

C'est pourtant simple, c'est même la base, et pourtant! Lors d'une intervention récente chez Renouveau Vacances, je me suis rendu compte qu'il y avait tout à faire.

En effet, une fois la paire de chaussure achetée (pour diverses raisons : esthétisme, amortie, robustesse, accroche, légèreté, bref, diverses raisons) il ne reste plus qu'à chausser ces petit "joyaux" (entre 70 et 150€ la paire quand même) et à gambader sur les chemins ou la route. Puis, le coureur (euse) va s'offrir sa première ampoule, ou pas et ses premiers ongles noirs ou pas, et rendra coupable la chaussure achetée tout récemment. Mais est-ce vraiment la chaussure qui est en cause ou autre chose?

 

Pour les ongles noirs des orteils, 2 réponses :

- Soit le choix de la pointure n'a pas été bon (le conseil est au moins une pointure de plus que la pointure Ville pour les marathons, trails courts, jusqu'à 1 pointure et demi voir 2/3 pour les trails longs). En effet, les multichocs des orteils, au fond de la chaussure dans les descentes vont colorer vos ongles en noirs et vous reserver quelques nuités difficiles (genre j'entends mon coeur battre au niveau de l'orteil et je ne supporte même pas le drap sur mon pied).

- Soit il s'agit d'un mauvais laçage.

Concernant les ampoules, c'est le même problème mais là par contre soit la pointure est trop grande, ou la chaussure trop large ou le laçage n'a pas été bien fait.

 

Le lacet : Actuellement, 3 types de laçages possibles :

- le laçage rapide : on tire par le haut un lacet fin qui serre la chaussure,

- le lacet simple : qui existe depuis des siècles

- le laçage rapide élastique type Xtenex (triathlètes, raideurs utilisent ce système pour changer vite d'activité sportive).

 

Qu'est ce qu'un bon laçage?

Un bon laçage est un pied bien serré mais pas trop, et maintenu de manière homogène sur tout le dessus du pied.

2 erreurs à éviter : Serrer trop fortement le bas ou le haut du pied. Pourquoi?

Un serrage fort en bas du pied peut créer des fourmillements ce qui n'est pas bon signe puisque les vaisseaux sanguins et nerveux sont écrasés, et vous êtes entrain de vous faire un garrot.

Un serrage trop fort tout en haut du pied vous occasionnera une tendinite au niveau du releveur et adieu la ligne d'arrivée.

 

Comment lacer?

Toutes les chaussures de course à pied comportent des systèmes d'amortis de type air, gel ou mousse. De ce fait lorsque vous chaussez  vos baskets avant de partir à l'entraînement, vous écrasez ces systèmes d'amortis (plus ou moins fortement selon votre poids). Ce qui veut dire qu'au bout de 10 minutes, 1/2 heure ou 1 heure, vous allez vous retrouver avec un laçage à priori trop ample du fait de cet écrasement.

 

Le conseil :

Mettez-vous dans le sens inverse d'une légère pente (dans le sens de la montée) pour être sur que votre talon se plaque correctement sur l'arrière de la chaussure. Puis serrez petit à petit, de bas en haut sans coincer votre pied dans un étau. Ce sera le premier laçage. 

Marchez, rendez-vous au départ de votre sortie tranquillement, trottinez une dizaine de minutes et lacez à nouveau légèrement votre chaussure. Ce 2ème laçage affinera le 1er serrage puisque vous aurez déjà écrasé le système d'amorti par ces premières pressions.

Il ne vous reste plus qu'à courir et à faire votre séance. Sur les trails et les ultra trails, il se peut que vous ayez à refaire le laçage une autre fois pour serrer ou desserer car n'oubliez pas que du fait des multichocs, de la durée et de la chaleur, vous pouvez gagner 1/2 voire une pointure de plus sur les longues épreuves. 

 

Alors avant de retourner au magasin pour rendre vos chaussures, essayez le bon laçage, vous changerez peut-être d'avis.

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #test matériel

C'est que j'en ai testé des sacs et des sytèmes d'hydratation pour arriver à ma conclusion. Bidon ou poche à eau? Et bien les 2 mon général! Pourquoi? Je m'explique :

Lors de les sorties longues, j'ai constaté que les bidons apportaient 3 avantages :

- tu sais combien il te reste à boire,

- tu peux mettre différentes boissons si tu prends 2 bidons par exemple,

- tu gagnes du temps pour les ravitaillements.

DSCN5250.JPG

Par contre je vois 2 inconvénients :

- autant il est facile de boire en marchant, notamment en montée, autant c'est quasi impossible pour moi de boire à la gourdasse en courant et encore moins en descente. Le souci, est que les phases de courses à pied et de descentes peuvent durer longtemps, et il ne faut pas oublier de boire, et ce serait dommage de devoir à chaque fois s'arrêter pour le faire.

- les efforts répétés d'aller chercher le bidon et de le remettre font que sur un Ultra, ces efforts parasites s'ajoutent à la difficulté physique de l'épreuve.

 

Alors? Et bien c'est très simple, au lieu de prendre 2 bidons, je n'en prends qu'un et une poche à eau comme ça :

- je peux alterner les boissons entre les 2 contenants,

- je peux boire au bidon en monté, en marchant,

- je peux boire facilement à la pipette en courant et en descente.

 

Vous allez me dire que j'aurai pu prendre 2 bidons avec pipettes sur le devant, mais je ne suis pas adepte du tout, pas habitué et je trouve que ça balotte trop.

 

Alors pour la Diagonale des Fous, mon choix s'est porté sur le CAMELBAK OCTANE LR, avec en plus la poche à eau située autour du bas du dos, bien sur les hanches....

 

Voilà, j'ai donc choisi de ne pas choisir!!!!

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #test matériel

Je suis à la recherche de la casquette la plus respirante du monde. En effet, je transpire énormément et très vite notamment du visage et de la tête : J'ai la caboche qui chauffe! Et je trouve que parfois, elle surchauffe avec la casquette? Du coup je recherche un modèle de casquette très aéré? 

Je suis preneur de vos conseils et tests.... A VOUS LIRE sur le blog ou Facebook....

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #test matériel

Poche à eau ou gourdes, telle est la question. J'aime bien les 2 mais le fait d'avoir par exemple 2 gourdasses en course (je parle toujours de gourdes bien sur) ou à l'entraînement permet d'avoir 2 boissons différentes et de savoir ou on en est dans la consommation par rapport à la poche à eau. De plus, en terme de développement de bactéries, il me semble que la poche à eau peut représenter un sacré élevage. La solution est de la mettre au congélateur, paraît-il? Je veux bien mais après, quand elle décongèle, je pense qu'il se passe à nouveau des choses pas terrible!

poche-eau.jpgDu coup je suis un peu troublé car en fait j'aimerai avoir un sac qui fasse porte gourde, avec un bonne ceinture digne de ce nom (comme sur les portes gourdes d'ailleurs) et un sac qui permettrait de porter le coupe vent, la couverture de survie et la frontale. Pourquoi? Parce que tout le poids de l'eau serait porté par la taille et donc par les jambes alors qu'avec le sac à dos, ce sont plutôt les épaules et le haut du corps qui prennent la charge créant des tensions musculaires et des douleurs. En plus, remplir les bidons est plus aisé que les poches à eau. Camelbak fait un sac de ce type mais avec la poche à eau sur la taille, faut que je l'essaye. Par contre en lisant le dernier Endurance Trail, j'ai tout de suite adopté la technique de "comment enlever l'air de la poche pour qu'elle ne fasse pas flop flop à chaque trottinage?" : Moi, qui tentait d'enlever l'air par le bouchon du haut, en comprimant et en vidant à chaque fois un peu de boisson bien sucrée sur mes pieds, je n'avais pas pensé à faire l'inverse : Retourner la poche et vider l'air par la pipette!!!! Très efficace si tu n'avales pas l'air....

 

 

Voir les commentaires

Publié le par lolo
Publié dans : #test matériel

Et voilà, c'est fait, très heureux que la société CAMELBAK sponsorise le nouveau Team X-Bionic Aventure et du coup moi-même, d'autant plus que j'ai traité directement en anglais avec le boss Marketing... Comme quoi je ne dois pas être si mauvais en English grâce aux tests Polartec.... En tout cas une bien belle collection de qualité, ça donne envie!!!!

2011-1627-copie-2.JPG



Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog