Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Loloraidoutdoor

Loloraidoutdoor

Aventures

Publié le par lolo
Publié dans : #loloraidoutdoor

Alors qu'il y a quelques semaines, j'étais quasi un Highlander, immortel, pouvant enchaîner les entraînements et prêt pour affronter le Festitrail d'Autrans; l'Etat de forme a considérablement changé pour redevenir un simple mortel rempli de "miasmes", chopant tous les virus circulant dans le secteur.

Highlander-Movie.jpg

Et cela tombe juste après l'annulation du Festitrail, qui équivaut pour moi à une fin de saison sportive et compétitive riche et dense. Le "lâché prise", fait que mon corps et surtout mon esprit ne luttent plus, excités par des projets et défis à très courts termes! Si je chope tout, c'est que je suis claqué, et que je dois accepter le repos, et les maladies qui viennent attaquer le bonhomme. 

Je fais partie de ceux qui pensent qu'il n'y a pas de hasard (dans la majotité des cas)! Pourquoi tomber malade maintenant alors qu'à côté de moi, certaines personnes ne le sont pas! Pourquoi moi, maintenant? Même si des virus attendent leurs proies dans l'air, ils chopent les plus vulnérables du moment! Je suis donc vulnérable! Comme certaines blessures, même des fractures par exemple. Certains diront "oui mais quand tu tombes et que tu casses une jambe, c'est aussi faute à pas de chance!" Oui certainement, et ça arrive; mais posons-nous la question autrement! "Pourquoi suis-je tomber?" Alors que je passe 10 fois par ce même parcours; pourquoi suis-je tomber ce jour-là? Ou même si l'endroit est inconnu, un autre jour, j'aurai peut-être eu le dynamisme et le bon réflexe qui m'aurait fait éviter l'accident.

Ce qui est également notable, c'est que mes coups de moins bien sont chroniques! Novembre-décembre, c'est souvent là que je chope quelque chose! Etonnant non??

Ca me fait également penser au relâchement de certaines fins de courses! Du genre tu fais un ultra hyper technique et tu te fais la cheville sur la bordure de trottoir d'une route à 500 mètres de l'arrivée! Ce relâchement qui peut malheureusement créer de graves accidents de montagne lors des descentes après un sommet victorieux... qui te fait rater la dernière balise d'un parcours C'O.. Tout plein d'exemples qui incitent à je jamais relâcher son attention et sa vigilance tant que ce n'est pas terminé, jamais!! Après par contre... ;-)

Alors voilà, depuis le début de la semaine le higlander boit la tasse, je suis passé du "haut de la vague à la tête dans le sable", c'est la vie, c'est comme ça!! Faut requinquer la bête, et puis du coup, j'en profite pour fabriquer les anticorps pour l'hiver!!!

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog