Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Loloraidoutdoor

Loloraidoutdoor

Aventures

Publié le par lolo
Publié dans : #Raids
NOV2009-0162.JPGComme quasiment chaque année, ma saison de ski de fond se termine avec la fameuse traversée du Vercors. 50km entre le Col du Rousset et Bois Barbu sur un parcours plus qu'accidenté avec des descentes extrêmes et des montées à grimper au piolet.
J'avais quelque peu préparé mon coup car faisant équipe avec Eric Archambault d'ERTIPS, je savais qu'il fallait que je sois au top pour tenir son rythme. Du coup, j'ai eu la grande chance de me faire farter mes skis par Joseph Normand, très bon skieur, qui m'a dorlotté mes skis, les aiguisant avec une petite potion magique (grand merci à toi Joseph, car pour la 1ère fois de ma vie, j'ai eu un fartage de pro, mais attention, je vais m'y habituer).
Gratin de Crozets la veille au soir à Lans, on chope la navette et nous arrivons 15 minutes avant le départ. Il neige à gogo, ça sent l'enfer au niveau glisse et alors, que dire du paysage, snif...  Du coup, zéro échauffement et direction la ligne de départ. Nous croisons tout plein de raiders dont Manue Zanders et Markus, placés en 1ère ligne que nous ne reverrons jamais.
Le départ est donné comme d'habitude, droit dans la pente montante de la piste bleue (alors qu'un téléski nous nargue sur le côté). On est un peu coincé mais du coup, cela me permet de ne pas avoir le goût du sang dans la bouche de suite. 1ère descente et ça part en cacahouette à tout va. 3 boules de neige devant moi, je les évite en montant sur la pente dans le fraîche. Je me retourne et vois mon Eric tout blanc dans la puff. Je termine la descente et un gars me dit :" ton pote à casser un bâton"... Ho! Ho! Je vois arriver Eric avec un bâton long à gauche (normal quoi) et deux bouts de bâtons carbone à droite. Il serre les dents et ski avec un seul bâton jusqu'au 1er ravito où j'ai pu lui dégoter un bâton en métal.
Mais cette 1ère descente fût le théâtre d'une totale hécatombe : bâtons et skis cassés (Sam et bien d'autres), skieurs blessés (Fred perd son frêre qui se claque les aducteurs)... Pas un parcours de "kékés" cette traversée, presque du raid.
Pour ma part, je suis au top de la glisse grâce à mon farteur et j'en profite pour essayer d'être technique (si si c'est vrai coach Flo). On enchaîne avec des descentes monstrueuses et des remontées tout autant spectaculaires (genre tu as mal au cou quand tu regardes vers le haut). Il neige toujours autant et il faut pousser sur les bâtons en faux plat descendant (grrrr). Mais Eric doit pousser plus que moi car il est moins bien farté.
Du coup, comme il fallait que je fasse au moins une bêtise avant la fin du parcours, je me tape une fringale en pleine côte entre le 35ème et le 42ème km. Le bidon est gelé mais j'arrive à me choper un coup de fouet vitasport.. Je balance toute la dose dans la bouche. Ouf, ça a marché, et cela me permet de tenir jusqu'à l'arrivée. On double une dameuse (?? si c'est vrai même qu'il n'y avait pas beaucoup de place pour passer) et c'est l'arrivée. Mince, coach Flo est à l'arrivée et j'ai certainement pas du m'appliquer sur les derniers pas. 3h55 soit comme tous les autres concurrents (même les premiers) 30 bonnes minutes de plus que l'année dernière. Au moins, on a amorti la journée. Il neige toujours, une bonne quinzaine de centimètres tombés depuis le matin, pfff, sacré hiver.
S'ensuit un sympathique repas en compagnie de Jim, Ludek, Carine, Markus, Manue, Sam, Rémy et bien d'autres. Mélissa arrive le sourire aux oreilles ayant terminé le parcours en 5h05.
Plus qu'à rentrer pour se requinquer autour d'une raclette partie.
 J'suis fan de cette course de ski de fond parce que justement, elle ne ressemble pas à toutes les autres courses de ski de fond. C'est une traversée, pas de boucles, les terrains de jeu sont fous fous, et on est en équipe, un peu d'aventure chez les nordics. Dommage que l'orga continue de classer les équipes en moyenne des temps des deux concurents. Mais heureusement, la plupart des skieurs jouent le jeu de l'équipe.
Voilà, saison terminée, 22ème / 140 équipes, pas trop mal pour des raiders.
Place à d'autres projets (tout plein de projets cette année... Trop Bien)

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog